IBM injecte les puces ARM dans son Cloud

Big DataCloudComposantsData & StockagePAASPoste de travail
5 35 Donnez votre avis

IBM intègre désormais les composant ARM mbed dans sa plate-forme de gestion des objets connectés IoT Foundation pour faciliter l’exploitation des données produites depuis son service Bluemix.

IBM et ARM approfondissent leurs partenariats. La semaine dernière, Big Blue a annoncé une extension de sa plate-forme IoT Foundation dédiée à l’Internet des objets (IoT) avec les puces ARM. Concrètement, la plate-forme d’IBM s’intégrera aux processeurs ARM mbed embarqués dans les boîtiers industriels. Ces derniers pourront ainsi s’enregistrer automatiquement sur la plate-forme de gestion des objets connectés et bénéficier des services d’analyses du géant d’Armonk. Autrement dit, toute donnée produite par un composant ARM mbed pourra potentiellement être traitée par les services d’IBM.

« Cette fusion permettra à d’énormes quantités de données générées à partir de dispositifs tels que des appareils industriels, des capteurs météorologiques et de dispositifs vestimentaires connectés d’être compilées, analysées et exploitées », souligne IBM dans son communiqué. La plate-forme IoT Foundation s’appuie sur les infrastructures de Cloud public Softlayer d’IBM qui offre des outils d’analyse et de sécurité autour de son Paas décisionnel Bluemix.

Un Cloud pour les industriels de l’électronique

En parallèle, l’entreprise annonce IoT for Electronics, le premier Cloud dédié aux services IoT propre aux industriels de l’électronique. Le service permettra aux fabricants de produits de recueillir des données issues de capteurs individuels pour les combiner avec d’autres données en temps réel.

Globalement, l’offre d’IBM vise à offrir un meilleur suivi des appareils connectés et d’optimiser les opérations de maintenance, comme en témoigne Marc Harmsen, directeur général de la division TP Vision chez Philips EMEA. « En utilisant les services de l’IoT d’IBM, nous sommes en mesure de gérer et contrôler en temps réel le contenu des téléviseurs connectés dans plus de 30 pays. Cela nous offre la possibilité d’équilibrer en permanence les coûts avec une expérience accrue de la clientèle. Enfin, nous avons éliminé la nécessité d’installer le matériel au sein de l’infrastructure informatique traditionnelle – permettant une réduction drastique des temps de provisionnement. »


Lire également
IBM lance un portail de recettes pratiques pour l’Internet des Objets
ARM et IBM livrent un kit de développement pour l’Internet des Objets
1 milliard de puces ARM sont vendues chaque mois !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur