IBM premier hébergeur de spams de la planète ?

CloudDatacentersIAASSécurité
3 13 Donnez votre avis

SoftLayer, le service d’infrastructure (IaaS) acquis par IBM en 2013, semble avoir décroché le titre peu envié de premier hébergeur de spammeurs au monde. La rançon de sa croissance à l’international ?

C’est un titre que les prestataires techniques préfèrent ne pas endosser. Pourtant IBM, avec les services IaaS de SoftLayer acquis par ses soins en juillet 2013, semble avoir décroché la palme d’or mondiale des hébergeurs des spams, rapporte le site KrebsOnSecurity.

Son créateur, le journaliste d’investigation Brian Krebs, avait placé dès 2010 SoftLayer parmi les 10 principaux hébergeurs et fournisseurs de services Web jugés peu efficaces, voire complaisants, avec les spammeurs (OVH en faisait aussi partie). Depuis, SoftLayer a révisé sa copie, en répondant plus rapidement aux rapports d’abus et en adoptant des mesures fermes contre les pourvoyeurs en masse de courriels non sollicités et les scammeurs. Mais la situation s’est dégradée, semble-t-il.

SoftLayer victime de son extension internationale

Le mois dernier, l’organisation antispam Spamhaus a désigné SoftLayer « 1er hébergeur de spams ». L’entreprise domine son classement mondial des fournisseurs proposant le plus mauvais support antispam (source : The World’s Worst Spam Support ISPs). Et très largement ! Selon Spamhaus, le nombre d’abus liés au spam que devrait gérer l’hébergeur américain a « rapidement atteint un niveau jamais vu auparavant ». Et la majeure partie des spams concernés semble provenir du Brésil, où IBM a récemment ouvert un second datacenter SoftLayer… Plusieurs semaines après avoir été contactée par KrebsOnSecurity, la direction de l’hébergeur s’est exprimée sur ce dossier.

« Avec l’extension mondiale de SoftLayer, comme c’est le cas pour tout service en croissance, les spammeurs ont ciblé notre plateforme », a déclaré Andre Fuochi, directeur de la communication de SoftLayer. « Nous travaillons activement avec les autorités, des groupes comme The Spamhaus Project et les analystes d’IBM Sécurité pour arrêter ce pic récent et isolé [de spams]. Pour le seul mois dernier, nous avons fermé 95 % des comptes de spam identifiés par Spamhaus, et continuons à éliminer cette activité », a-t-il ajouté. Mais d’après Spamhaus, plus de 600 cas d’abus doivent encore être résolus par SoftLayer à ce jour.

Lire aussi :

IBM – SoftLayer renforce sa présence au Brésil, avec un second datacenter
Une attaque sans précédent contre une organisation antispam

crédit photo © Oleksyi Mark / Shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur