IBM – SoftLayer renforce sa présence au Brésil, avec un second datacenter

CloudDatacenters
8 23 Donnez votre avis

Trois datacenters SoftLayer sont maintenant installés en Amérique latine, dont deux au Brésil, dans la région de São Paulo.

IBM ouvre un second datacenter au Brésil. D’une capacité de 9000 serveurs, le datacenter de Jundiaí (État de São Paulo) accueillera l’ensemble des services proposés par SoftLayer : serveurs physiques et virtuels, ainsi que des offres de stockage, de sécurité et réseau.

De quoi renforcer sensiblement la présence de Big Blue en Amérique du Sud. Mais pourquoi ce focus sur le Brésil ? Selon une étude de Frost & Sullivan, le marché du Cloud devrait exploser dans ce pays, en passant de 474,8 millions de dollars en 2014 à 1,11 milliard de dollars en 2017. Il pourrait donc plus que doubler en trois ans.

41 datacenters, dont 3 en Amérique latine

À ce jour, IBM dispose de plus de 41 datacenters Cloud répartis en Amérique, Asie, Australie et Europe. C’est le fruit d’un investissement de 1,2 milliard de dollars consenti en 2014, qui a permis de doubler la capacité de SoftLayer.

Avec cette multiplication des datacenters, IBM entend répondre aux problématiques régionales de vitesse d’accès aux services Cloud. Ainsi, grâce à ce nouveau datacenter, l’accès aux serveurs SoftLayer depuis les pays d’Amérique latine peut se faire en quelques millisecondes, précise Big Blue.

En Amérique latine, IBM dispose aujourd’hui de trois datacenters : deux au Brésil (Hortolândia et Jundiaí, tous deux dans l’État de São Paulo) et un au Mexique (à Querétaro).

À lire aussi :
SoftLayer va intégrer des serveurs OpenPower à ses offres bare metal
IBM ouvre les portes de son datacenter SoftLayer en Allemagne
IBM / SoftLayer ouvre un datacenter en Italie

Crédit photo : © Oleksyi Mark – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur