IDC : smartphones qui rient, tablettes qui pleurent

MobilitéSmartphonesTablettes
1 35 Donnez votre avis

Victimes de l’agrandissement des écrans des smartphones, les tablettes ont plus de mal à trouver preneur. Le marché s’est tassé de 12 % au troisième trimestre. IDC mise désormais sur la croissance des détachables.

L’effondrement du marché du PC (- 10,8 % au niveau mondial et même – 23 % sur la zone EMEA, selon IDC) ne profite pas aux tablettes. Selon le même cabinet d’études, au troisième trimestre, les ventes de ces terminaux – environ 49 millions d’unités – se sont écroulées de 12,6 % sur un an. « Nous continuons à penser que le format tablette a sa place dans l’informatique personnelle. Mais, à mesure que la base installée de smartphones grandit et que ces terminaux grandissent et gagnent en fonctionnalités, le besoin en tablettes de petit format devient de moins en moins clair », explique Ryan Reith, d’IDC. Cela fait quatre trimestres de suite que le marché des tablettes s’affiche en recul. Bref, les ventes de smartphones, dont les écrans ne cessent de grandir, cannibalisent celles de tablettes. Tout comme elles ralentissent, d’ailleurs, le cycle de remplacement des PC ; certains utilisateurs ayant un usage basique de leurs machines préférant acheter un smartphone plus grand que de renouveler leur ordinateur personnel.

Les Chinois à l’offensive

Avec ses iPad, Apple continue à dominer le marché des tablettes, avec une part de 20,3 %. Mais Cupertino enregistre une décroissance très supérieure à la moyenne du marché (- 19,7 %). Second, Samsung ne fait guère mieux, même si le Coréen parvient à réduire un peu l’écart avec la marque à la pomme (16,5 % de parts de marché). Derrière le duo de tête, les deux constructeurs chinois, Lenovo et Huawei, montent en puissance. Troisième, le premier sent toutefois les effets du ralentissement du marché : sa croissance est passée sous les 1 % mais sa part de marché atteint 6,3 %, lui permettant de supplanter Asus à la troisième place. Grâce à son succès sur la niche des tablettes avec cartes SIM, Huawei est le seul constructeur à voir ses ventes s’envoler (près de 150 % de croissance) au troisième trimestre.

Pour IDC, les challenges du marché des tablettes poussent l’industrie à s’intéresser à de nouveaux formats, comme les détachables. Si ces derniers pèsent encore peu dans les ventes totales, le cabinet d’études s’attend à une progression rapide de ce format dans les 18 prochains mois.

Alors que les ventes de tablettes s’étiolent, celles des smartphones continuent à grimper. Selon IDC, 355 millions de téléphones-ordinateurs ont trouvé preneur au troisième trimestre. Soit 6,8 % de croissance. Même si IDC avait anticipé des ventes légèrement supérieures, à 368 millions d’unités. Sur ce marché, Huawei est, un fois encore, le constructeur le plus florissant : troisième derrière les inévitables Samsung et Apple, le Chinois enregistre une progression de ses ventes de plus de 60 % en un an (pour une part de marché de 7,5 %).

A lire aussi :

PC : le marché européen s’écroule au 3ème trimestre
Tablettes et PC baissent au profit des smartphones
Tablettes : marché en baisse, low cost en hausse

Crédit photo : Yuriy Rudyy / shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur