L’UIT dévoile IMT-2020, le petit nom normatif de la 5G

Gestion des réseauxGouvernanceMobilitéProjetsRégulationsRéseaux
2 14 Donnez votre avis

L’Union Internationale des Télécoms des télécom définira l’ensemble des normes encadrant les technologies 5G sous la dénomination IMT-2020.

Après l’IMT-2000 (pour la 3G) et l’IMT-Advanced (4G), voici l’IMT-2020. On l’aura compris, cette nomenclature définie par l’Union Internationale des Télécoms (UIT) vise à faire le lien entre les télécommunications mobiles mondiales (IMT pour International Mobile Telecommunication) et les technologies qui construiront les communications sans fil à partir de 2020. Autrement dit, à désigner l’ensemble des normes de la 5G. Un choix arrêté lors d’une récente réunion de travail (Working Party 5D) de l’ITU-R (le secteur radiocommunications de l’UIT) dans le prolongement du programme « IMT for 2020 and beyond » qui, dès 2012, commençait à réunir les travaux effectués dans le monde autour de la 5G.

Faciliter le développement

Après les pré-requis définissant les besoins puis les technologies mobiles aujourd’hui quasiment mises au point, il faut désormais faire entrer la 5G dans une norme afin de faciliter son développement et son déploiement dans le monde entier. Encore faut-il encadrer clairement leur mise en œuvre en définissant « des spécifications techniques détaillées pour le fonctionnement des systèmes de radiocommunication qui prendront en charge la 5G [en regard des besoins et usages futurs] puis à préciser les critères d’évaluation des technologies possibles d’interface radioélectrique qui s’intégreront dans la série de normes IMT-2020 », indique l’UIT.

Globalement, la 5G décuplera les débits des réseaux (de l’ordre de 10 Gbit/s, voire 20 GBit/s), raccourcira les temps de latence (sous la milliseconde) et tendra à créer un réseau omniprésent et hétérogène assurant une connectivité à tous les objets communicants, des smartphones aux voitures en passant par les robots industriels ou les capteurs de santé. Autrement dit, répondre au transport de la vidéo haute définition, aux besoins des applications temps réel et à l’essor de l’Internet des objets (IoT).

Un calendrier étalé jusqu’en 2020

« L’attention est maintenant centrée sur la possibilité de créer une société connectée en continu à l’horizon 2020 et au-delà – une société dans laquelle les personnes aussi bien que les objets, les données, les applications, les systèmes de transport et les villes seraient regroupés au sein d’un environnement placé sous le signe des communications intelligentes en réseau, résume le Secrétaire général de l’UIT Houlin Zhao. L’UIT continuera à œuvrer en partenariat avec l’industrie mondiale des systèmes mobiles et avec les organismes gouvernementaux pour assurer la réalisation pratique des IMT-2020. »

En terme de calendrier (voire schéma ci-dessous), l’UIT devrait présenter les pré-requis techniques à partir de 2016 et les premières propositions de normes dès l’année suivante et jusqu’en 2019 alors que les premiers tests de réseaux 5G émergeront fin 2018. Les spécifications IMT-2020 seront arrêtées fin 2019 et début 2020. Le terme IMT-2020 devrait être officiellement adopté en octobre 2015, lors de l’Assemblée des radiocommunications de l’UIT-R ce qui ne nous interdira pas de continuer à employer « 5G » pour désigner la prochaine génération de réseau mobile.

IMT-2020 calendrier


Lire également
5G : Un cocktail LTE-A, WiFi et Wimax pour 100 Gbit/s en 2020
La « cloudification » du réseau au centre de la 5G
5G : les ondes millimétriques au programme de normalisation de l’ETSI

crédit photo © wk1003mike – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur