Indemnités d’Alcatel-Lucent : vers un renoncement pour Michel Combes ? (MAJ)

GouvernanceRégulations
2 0 Donnez votre avis

Le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent s’est réuni hier sur la question des indemnités de départ de Michel Combes. Face à la polémique, il pourrait y renoncer en partie.

Michel Combes va-t-il céder à la pression ? L’ancien dirigeant d’Alcatel-Lucent qui a quitté l’entreprise pour rejoindre les rangs d’Altice le 1er septembre dernier, pourrait renoncer à « tout ou partie  » de ses faramineuses indemnités de départ proche de 14 millions d’euros, croient savoir Les Echos (11/09).

Saisi sur la question par le Haut Comité du gouvernement d’entreprise (HCGE) de l’Afep-Medef, le conseil d’administration d’Alcatel-Lucent s’est réuni jeudi soir en présence de Michel Combes pour étudier les primes affiliées à ses conditions de départ. « Michel Combes était finalement prêt, à quelques heures du conseil, à renoncer à tout ou partie des 14 millions d’euros qui lui étaient promis, essentiellement en actions », rapporte le quotidien économique.

Un cadeau de bienvenue à 100 millions

La question des indemnités de l’ancien dirigeant fait débat depuis qu’elles ont été révélées. Tant du côté des syndicats, que du gouvernement et du Medef. Poussé par Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, le HCGE avait transmis son avis en début de semaine aux administrateurs de l’équipementier sans en révéler le contenu. De son côté, l’Autorité des marchés financiers (AMF) regarde d’éventuelles irrégularités alors que Michel Combes annonçait en avril, lors de l’annonce du rachat d’Alcatel-Lucent par Nokia, qu’il renonçait à son parachute doré de 2,4 millions d’euros.

Une autre polémique pourrait enfler. Le Nouvel Observateur a révélé mercredi que Michel Combes se serait vu gratifié d’un cadeau de bienvenue chez Altice/Numericable-SFR sous forme de stock-options qui, selon les résultats futurs du groupe, pourrait atteindre les 100 millions d’euros. Au risque d’y renoncer quand il quittera à son tour Altice ?

MAJ : le Conseil d’Administration du groupe Alcatel-Lucent a décidé de diviser par deux à environ 7 millions d’euros le bonus de Michel Combes.


Lire également
Michel Combes : des indemnités à haut risque
L’affaire des indemnités de Michel Combes se propage à Bercy et à l’AMF
Alcatel-Lucent : Haro sur les indemnités de départ de Michel Combes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur