Infrastructures Cloud : HPE et Cisco au coude à coude

CloudDatacentersIAASServeurs
3 22 Donnez votre avis

A la lutte depuis plusieurs trimestres sur le florissant marché des infrastructures Cloud, HPE et Cisco ont décroché leurs poursuivants, IBM, Microsoft et Dell. Ce dernier pourrait revenir à la faveur du rachat d’EMC.

Un duo qui se détache, suivi d’un trio qui se tient en un mouchoir de poche. Selon Synergy Research, le marché des infrastructures Cloud était toujours dominé par HPE au dernier synergy Q415_1trimestre 2015. Grâce à son leadership dans les serveurs et à son poids dans le stockage, le Californien contrôle environ 12,5 % de ce marché qui regroupe logiciels et matériels pour le Cloud. Leader de ce segment qui croit d’environ 20 % par an depuis début 2015, HPE doit repousser les assauts de Cisco. Ce dernier, qui a comblé une partie du retard qu’il accusait au troisième trimestre, affiche une part de marché un peu inférieure à 12 %.

Comme le rappelle John Dinsdale, chef analyste et directeur de recherche au sein de Synergy Research, si le rapprochement entre Dell et EMC aboutit, « alors un troisième acteur disposera d’une taille comparable sur le marché des infrastructures Cloud. »

Les grands noms attaqués par les ‘no name’

Derrière, un trio composé de Dell, Microsoft et IBM converge vers une part de marché d’environ 7 %. Si Big Blue enregistre une hausse très nette de sa part de marché, Microsoft et, dans une moindre mesure, Dell sont, eux, sur la pente descendante. Un constat qui vaut aussi pour HPE et Cisco, dont les parts de marché s’érodent au quatrième trimestre. Synergy Research y voit l’effet de la montée en puissance des intégrateurs taïwanais (les Quanta, Wistron et autre Inventec), retenus par les grands de l’Internet et autres opérateurs pour équiper leurs datacenters en machines désignées pour leurs besoins propres… et réduire leurs coûts. Là où les grands constructeurs de serveurs ont l’habitude de travailler à un taux de marge brute compris entre 25 et 30 %, ceux-ci se contentent de 6 ou 7 %.

1 datacenter sur 2 aux Etats-Unis

« Le marché des infrastructures pour le Cloud public continue à croître de façon impressionnante, AWS et les autres opérateurs du Cloud connaissant un succès considérable auprès des entreprises, attirées par leurs offres de services sans cesse plus larges, analyse Jeremy Duke, le fondateur et analyste en chef de Synergy Research. Mais les entreprises aussi achètent des volumes sans cesse croissants d’infrastructure pour supporter leurs déploiements Cloud privés ou hybrides. » Au total, les ventes de matériels et de logiciels pour les infrastructures Cloud ont représenté un chiffre d’affaires supérieur à 60 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année 2015.

synergy Q415_2Dans une autre étude, Synergy estime que 46 % des grands datacenters du Cloud et des services Internet sont situés aux Etats-Unis. La Chine et le Japon arrivent respectivement second et troisième, mais avec seulement 7 et 6 % respectivement. Contrairement à l’Allemagne, à la Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas ou à l’Irlande, la France n’apparaît pas parmi les principales nations répertoriées par le cabinet d’analystes.

A lire aussi :

Investissements dans le Cloud : pas de ralentissement en 2016

Cloud : un euro sur trois dépensé va dans la poche d’Amazon

HPE, Cisco et Microsoft : les trois leaders de l’équipement des datacenters

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur