Le marché des infrastructures Cloud progresse ; Cisco et Huawei en profitent

CloudData & StockageIAASServeursStockage
4 27 Donnez votre avis

Les ventes d’infrastructures Cloud ont progressé de plus de 9 % en 2016. Derrière les deux leaders que sont Dell et HPE, Cisco et Huawei connaissent les croissances les plus marquées.

Selon IDC, les ventes des fournisseurs d’infrastructure pour le Cloud (serveurs, stockage, réseau) ont progressé de 9,2 % en 2016, pour atteindre 32,6 milliards de dollars. Au seul quatrième trimestre de l’année, cette croissance a été limitée à 7,3 %, pour un chiffre d’affaires de 9,2 Md$. Selon IDC, ce total pèse désormais plus de 37 % de la dépense IT globale, contre seulement environ 33 % un an plus tôt.

Au cours de ce quatrième trimestre, IDC évalue la croissance des dépenses dans le Cloud privé à 10,2 % (pour un total de 3,8 Md$). Tandis que le Cloud public marque ce que le cabinet d’études qualifie de « pause ». Même si la progression de ce segment de marché atteint encore 5,3 % en fin d’année dernière (pour 5,4 Md$ sur le seul quatrième trimestre).

Le réseau « principal goulet d’étranglement »

Les investissements se concentrent nettement sur la partie réseau, avec un bond de plus de 50 % dans les commutateurs Ethernet déployés en fin d’année dans le Cloud privé par exemple. Le Cloud public connaît une tendance similaire, bien que moins marquée. « Les mises à jour du réseau continuent à être la priorité des déploiements dans le Cloud public, alors que la bande passante est devenue – et de loin – le principal goulet d’étranglement des datacenters Cloud », explique Kuba Stolarski, directeur de recherche chez IDC. Le cabinet d’études s’attend toutefois à un redémarrage des investissements des acteurs du Cloud public dans les serveurs avec la sortie des architectures Skylake sur les processeurs Intel.

IDC_CloudCes évolutions profitent avant tout à Cisco, le n°3 du marché au quatrième trimestre, qui progresse de 23 % en un an. Le géant des réseaux, qui a dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaires trimestriel sur ce créneau, se rapproche de HPE, le second, qui recule de 3 % sur un an. Premier, Dell semble pour l’instant intouchable (il réalise plus de 1,5 Md$ de chiffre d’affaires ‘Cloud’ sur le seul quatrième trimestre), même s’il connaît une décroissance de 3,5 % sur un an. Juste derrière ce podium 100% nord-américain, le Chinois Huawei enregistre la meilleure croissance parmi les principaux acteurs du secteur (+ 61 %). Ses ventes restent toutefois plus de deux inférieures sur le trimestre à celles d’un Cisco. Notons également la décroissance des assembleurs asiatiques – les ‘no-name’ -, probablement freinés par la pause des investissements dans le Cloud public. Ensemble, ces derniers représentent toutefois plus que le leader du marché, Dell.

IDC_Cloud_2016Sur l’année 2016 dans son ensemble, la hiérarchie est similaire, les deux leaders enregistrant toutefois des croissances significatives. Porté par une dynamique plus faiblarde, Dell ne conserve cependant qu’une maigre avance sur son rival immédiat, HPE. Troisième, Cisco dépasse les 10 % de parts de marché, loin devant son poursuivant Huawei (3,7 %). Tous deux connaissent les croissances les plus significatives parmi les principaux constructeurs présents sur ce marché.

Les Etats-Unis font du surplace

Au plan régional, c’est le Japon qui enregistre le bond le plus significatif. Au quatrième trimestre, les ventes d’infrastructure Cloud y progressent de 42 %. En Europe, la croissance est bien plus modeste, tout en restant nettement supérieure à la moyenne du marché (+ 15,6 %). En réalité, toutes les zones géographiques voient leurs investissements progresser de façon significative… sauf – et c’est une surprise – les Etats-Unis. Les dépenses dans les infrastructures Cloud y font du surplace en fin d’année 2016. Un effet Trump poussant l’industrie américaine à déporter certains investissements à l’étranger ou le signe d’un marché arrivant à saturation ?

La progression des investissements dans le Cloud – privé ou public – pousse les entreprises à modérer leurs dépenses dans les infrastructures classiques. Au quatrième trimestre, celles-ci reculent de 9 % sur un an.

A lire aussi :

OVH rachète le Cloud public vCloud Air à VMware

Cloud : Google construit 9 nouveaux datacenters, mais évite la France

Serveurs : pour son Cloud, Microsoft boude HPE

Crédit photo : dvanzuijlekom via Visualhunt.com /

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur