Infrastructures IT : la demande du Cloud public ralentit

CloudData & StockageDatacentersRéseauxServeursStockage
2 18 Donnez votre avis

Les ventes des infrastructures IT sont pénalisées par un recul de la demande des Cloud publics au premier trimestre 2016, selon IDC.

La croissance du marché des serveurs, solutions de stockage et switch Ethernet pour alimenter les infrastructures du Cloud s’est limitée à 3,9% au premier trimestre 2016, comparé à 2015, pour un chiffre d’affaires de 6,6 milliards de dollars. Un ralentissement, selon IDC, dû à une faible demande d’infrastructures pour le Cloud public.

Les revenus de ce dernier n’ont progressé « que » de 1,9% sur la période contre 6,8% pour le Cloud privé. « Un ralentissement de la demande de déploiement d’infrastructure hyperscale dans le Cloud public a un impact négatif sur la croissance à la fois dans le Cloud public et dans le Cloud IT mondial », considère Kuba Stolarski, directeur de recherche pour les plates-formes informatiques chez IDC. Le IaaS concentre néanmoins encore la majorité des dépenses à hauteur de 3,9 milliards de dollars contre 2,8 milliards dédié aux datacenter privés. Alors que la demande en composants de stockage a progressé de 11,5% du côté des Cloud privés, elle a chuté de 29,6% dans les Cloud public. A l’inverse, les serveurs y bénéficie d’une hausse de 8,7% et reculent de 1,1% dans le Cloud privé. Seuls les commutateurs Ethernet sont toujours aussi demandés, tant dans le privé (+53,7%) que public (+69,4%).

Le Cloud reste moteur

D’une manière générale, la demande en solutions IT Cloud reste le moteur de la croissance pour les fournisseurs. En comparaison, les revenus des ventes de solutions non Cloud ont chuté de 6%. Un chiffre largement supérieur à la hausse des revenus du Cloud. Un secteur qui semble avoir de moins en moins besoin d’infrastructure stockage et serveur mais, là aussi, toujours plus de switch réseau, note IDC.

Cisco, HPE, EMC et Dell tirent leur épingle du jeu en affichant des chiffres d’affaires en croissance. En revanche, IBM, NetApp et Lenovo reculent (voir tableau ci-dessous). Sous l’angle géographique, les ventes se sont accélérées au Moyen-Orient et en Afrique (+25,9%). Contre toute attente, l’Europe de l’Ouest s’en sort bien (+20,6%) devant les 18,5% de hausse en Asie (hors Japon à 17,7%). Le Canada (+9,5%) se démarque de son voisin les Etats-Unis qui régressent de 4,1%. L’Amérique latine chute de 21,2%. L’Europe de l’Est et Centrale se stabilise (+0,1%).

Selon le cabinet d’analyse, le ciel devrait s’éclaircir dans le courant de l’année. « La demande de déploiement de solutions hyperscale devrait revenir à des niveaux plus élevés plus tard cette année, soutenue par les fournisseurs de services qui ont annoncé la construction de nouveaux datacenter », déclare Kuba Stolarski. Il restera néanmoins à vérifier l’impact du Brexit dans le choix des entreprises à répartir leurs services Cloud.

IDC Cloud IT 1Q 2016


Lire également
Le « No Cloud » devrait s’éteindre en 2020
L’Etat français va certifier les Cloud de confiance
Le Cloud modère la voracité énergétique des datacenters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur