Innovation : Brother livre des imprimantes laser biprocesseurs

ComposantsImprimantesPoste de travail
Brother L8000-L9000
2 2 Donnez votre avis

Le constructeur japonais Brother intègre un ASIC spécialisé dans ses nouvelles imprimantes laser couleur. Une méthode qui permettra de réduire les coûts de production.

Brother vient de lancer une nouvelle série de solutions d’impression laser de haut de gamme. Des imprimantes simples ou multifonctions, qui associent des prix mesurés à un support natif de l’impression couleur à 2400 DPI.

Les L8000 et L9000 sont en effet annoncées à 299-699 euros HT pour les modèles classiques et à 449-1129 euros HT pour les modèles multifonctions. Le tout avec des fonctionnalités avancées : numérisation recto verso monopasse, lecteur de badge NFC, support des référentiels Active Directory, connectique Ethernet Gigabit, etc.

Des imprimantes à deux processeurs

La plus grosse nouveauté de ses imprimantes laser couleur se trouve toutefois sous le capot. Après l’utilisation de processeurs maison, Brother passe carrément à la création de composants spécialisés.

Ainsi, les L8000 et L9000 sont équipées d’un premier processeur, un ARM Cortex-A9 cadencé à 800 MHz. Un processeur classique, dédié à la gestion de l’imprimante elle-même et de ses diverses fonctionnalités. Un second moteur est proposé, un composant spécialisé. Cet ASIC cadencé à 113 MHz est dédié à une seule et unique tâche : la rastérisation de l’image, bref la création de l’image bitmap qui sera reproduite par l’imprimante à partir des données vectorielles reçues en entrée.

Une approche intéressante, qui permettra de réduire les coûts de production en évitant d’avoir à intégrer un processeur principal d’une puissance capable de prendre en compte de tels traitements. Une stratégie qui pourrait se démocratiser dans le secteur de l’impression, avec une multiplication à prévoir des ASIC, voire des FPGA.

À lire aussi :
Plus de 150 000 imprimantes attaquées pour sensibiliser
Intel boucle le rachat d’Altera et veut mettre des FPGA partout
Avec DynamIQ, ARM proposera des puces plus flexibles et intelligentes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur