Composants

En rachetant ZiiLabs Intel se pliera-t-il à ARM ?

ZiiLabs ZMS40
1 1 Donnez votre avis

Creative Technology a revendu à Intel la propriété intellectuelle, l’ingénierie et les actifs de sa filiale ZiiLabs qui conçoit des processeurs graphiques ARM.

L’acquisition de ZiiLabs (ex 3DLabs) par Intel pourrait bien se révéler stratégique pour le géant des processeurs. La filiale britannique de Creative Technology – acquise en 2002, alors que 3DLabs a été créée en 1994 sur la base des composants graphiques de DuPont Pixel alors pionnier des GPU – conçoit et fabrique des architectures de processeurs GPU (graphiques) dédiées aux terminaux mobiles smartphones et tablettes, principalement sous Android.

Le GPU en point de mire

Sur ces appareils, les GPU (puces graphiques) sont doublement importantes, pour produire l’affichage sur des écrans à la densité toujours plus importante, mais également et certainement de plus en plus pour détourner le GPU vers des capacités de calcul supplémentaires via la multiplications des coeurs dans le processeur pour accompagner la parallélisation des applications.

Le plus surprenant dans cette acquisition est que les processeurs ZMS de ZiiLabs intègrent certes des composants GPU massivement multicoeurs, mais également des coeurs ARM Cortex – à l’exemple des 96 coeurs GPU ZiiLabs et 4 coeurs ARM Cortex A9 du processeur ZMS-40 !

Que va faire Intel ?

S’il est difficile dans l’état d’avoir une vision sur la stratégie d’Intel sur cette acquisition, le fondeur n’a d’ailleurs fourni aucun commentaire, nous pouvons cependant la rapprocher de la volonté du fondeur de pénétrer plus en avant le marché des terminaux mobiles. Et d’y affronter ARM et son écosystème, qui rappelons-le compte aujourd’hui le challenger AMD dans ses rangs.

Intel veut-il tuer dans l’oeuf la technologie ZiiLabs ? Cela s’est vu dans les projets d’acquisitions de brevets… Ou proposer une alternative à la technologie ARM en substituant les coeurs Atom de prochaine génération aux coeurs ARM sur les futurs processeurs ZiiLabs ? Ou alors prendre position sur la fabrication dans ses ‘fabs’ de processeurs à base d’architecture ARM, ce qui sur un plan industriel et de rentabilité aurait du sens ?

50 millions de dollars dans les caisses de Creative

L’acquisition, pour 50 millions de dollars, a porté pour 20 millions sur les brevets et droits de licences de ZiilLabs, et 30 millions sur une partie des actifs et de l’ingénierie de la filiale de Creative Technology.

Du côté de Creative Technology, dont le siège est placé à Singapour, cette cession aurait pour finalité de se donner les moyens d’entretenir une « entité de design engagée dans le développement de diverses solutions dans le silicium »… Plus prosaïquement, Creative a trouvé dans la cession le moyen de combler ses pertes, 4,5 millions de dollars pour son dernier trimestre fiscal clos en septembre dernier ! C’est certes moins élégant, mais financièrement plus efficace…


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.