Télégrammes : Intel chez Here, Samsung vise 10 millions de S8, Xerox imite HP, Vente-privee : 80 M€ dans la tech

ComposantsDéveloppeursMobilitéProjetsSmartphones
1 6 Donnez votre avis

Moins bling-bling que les objets connectés du CES 2017, nos télégrammes du soir explorent les tréfonds obscurs de l’IT.

Intel s’investit dans la cartographie de Here. Les investisseurs se massent à la table de Here. Quelques jours après la prise de participation d’acteurs asiatiques dans le capital du fournisseur de solutions de géolocalisation (lire ce télégramme), c’est au tour d’Intel de jouer des coudes. Le fondeur américain entre à hauteur de 15% du capital de l’entreprise codétenue par Audi, BMW et Daimler. Ce qui lui permettra de placer un représentant au conseil de surveillance dès la finalisation de la transaction d’ici la fin du premier trimestre 2017. Les deux entreprises entendent développer conjointement une architecture de test de mises à jour en temps réel des cartes de navigation pour les véhicules autonomes. Parallèlement à cet investissement, Intel renforce son partenariat avec BMW et Mobileye (spécialisé dans la « vision » informatique et l’apprentissage machine) signé en juillet dernier. Le fournisseur du premier modem 5G du marché vient d’annoncer au CES 2017 qu’une quarantaine de véhicules autonomes de tests prendront la route dans le courant du second semestre dans le but de mettre au point une architecture pour la conduite autonome destinée à l’ensemble de l’industrie automobile.

Samsung veut vendre 10 millions de Galaxy S8. Après la catastrophe du Note7 (parti en fumée au sens propre), Samsung reste très optimiste sur son futur projet, le Galaxy S8, qui pourrait être commercialisé en avril prochain. Le constructeur coréen prévoirait une production de 10 millions d’unités, selon les dernières rumeurs en date. Il est vrai qu’entre nouveau design (plein écran et disparition du jack), quantités phénoménales de RAM (6 ou 8 Go) et de stockage (jusqu’à 256 Go), sécurité blindée et potentielle interface pour s’en servir comme une unité centrale derrière écran et clavier, le S8 a de quoi séduire. A condition que ces caractéristiques soient confirmées… Si le volume de production semble ambitieux, il reste néanmoins dans la norme. Les Galaxy S7 et S7 Edge avaient déjà séduit 10 millions de clients un mois après leur lancement. Et, au-delà du symbole, la barre des 10 millions d’unités s’inscrit comme une stratégie pour maintenir la pression sur la concurrence. A commencer par celle de Huawei qui a récemment annoncé avoir lui aussi vendu 10 millions de P9.

Xerox se sépare en deux. La séparation du groupe Xerox en deux entités – sur le modèle HP – a été bien accueilli par les marchés financiers, le titre s’appréciant hier d’environ 16 % après la séparation d’avec Conduent. Née le 3 janvier, cette seconde entreprise, elle aussi cotée, regroupe les activités de services du groupe, en grande partie construites sur le rachat par Xerox d’Affiliated Computer Services en 2010 (pour 6,4 Md$). Mais le relais de croissance espéré n’a pas fonctionné, le chiffre d’affaires du groupe s’affichant en recul année après année depuis 2011.  Au cours des 9 premiers mois de 2016, ce qui est devenu Conduent a généré 4,9 Md$ de chiffre d’affaires (stable sur un an). Lors de sa première journée de cotation, le titre de cette société de services, dirigée par Ashok Vemuri, a perdu près de 8%. Le split de Xerox se traduit aussi par une transition à la tête du géant des photocopieurs, Ursula Burns passant les rênes du constructeur à Jeff Jacobson.

Vente-privee.com investit 80 M€ en R&D. Pour faire face aux géants du e-commerce comme Amazon ou Zalando, le Français Vente-privee va investir 80 millions dans la technologie en 2017. Dans les colonnes des Echos, Jacques-Antoine Granjon, le PDG et fondateur, égraine les enjeux : personnalisation de l’offre, expérience client, optimisation de la logistique… Le dirigeant dit vouloir « mettre la technologie au centre de la société » avec, notamment, le recrutement de 250 personnes sur ce segment, venant renforcer une équipe actuellement forte de 400 ingénieurs et développeurs. La société de e-commerce, qui réalisera ces investissements sur fonds propres, va aussi ouvrir un accélérateur dédié à la mode et à la vente au sein de la Station F, le campus de start-up créé par Xavier Niel à la halle Freyssinet, et deux labos au sein de l’école 42 et de l’Epitech.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur