Intel fait courir les informations en optique, à 50 gigabits par seconde

Réseaux
0 0 Donnez votre avis

Grâce aux travaux des chercheurs des Intel Labs, il sera prochainement possible de créer des liaisons optiques à grande vitesse, qui pourront prendre place directement au sein des composants électroniques.

Les Intel Labs viennent de mettre au point des outils de transmission optique capables d’assurer un débit de 50 Gb/s.

« Cette percée que représente la première liaison photonique de 50 Gb/s au silicium marque un progrès important dans nos perspectives à long terme de“siliconiser”la photonique et de faire profiter les futurs PC, serveurs et terminaux grand public de communications optiques à faible coût », explique Justin Rattner, CTO d’Intel et responsable des Intel Labs.

Tout le prodige tient dans le fait que le prototype de la compagnie utilise ici des lasers intégrés sur une base de silicium (laser silicium hybride). Ceci ouvre la voie à l’intégration de liens optiques directement au sein des puces électroniques… et à faible coût.

Cette technologie sera un candidat idéal pour la mise en place de bus à haute vitesse, éliminant ainsi le problème de perte de signal lié à la longueur des câbles classiques. Intel estime que ce genre de produit pourrait trouver sa place dans tous les types d’ordinateurs. Toutefois, c’est au sein des datacenters que la connectique optique fera des étincelles en facilitant la communication entre les diverses briques d’un cluster.

D’un point de vue technique, la puce présentée par Intel utilise quatre lasers, qui encodent chacun 12,5 Gb/s de données, lesquelles sont ensuite acheminées au sein d’une unique fibre optique. Les chercheurs d’Intel travaillent d’ores et déjà à l’augmentation du débit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur