Intel investit dans la recherche sur l’informatique quantique

ComposantsPCPoste de travail
4 30 Donnez votre avis

Intel a annoncé un investissement de 50 millions de dollars sur 10 ans dans l’informatique quantique. Les recherches se feront en partenariat avec l’université technologique de Delft en Hollande.

De plus en plus de sociétés s’intéressent à l’informatique quantique et plus encore à la création d’un ordinateur quantique. Google et IBM sont très en pointe sur ce sujet qui nécessite beaucoup de recherches. Il faudra compter avec un autre acteur, Intel qui vient d’annoncer un plan de 50 millions de dollars sur 10 ans dans ce domaine.

Concrètement, le fondeur de Santa Clara s’est associé avec l’université de technologie de Delft en Hollande pour cette initiative. L’établissement universitaire dispose d’une structure, QuTech, l’institut de recherche quantique, fondée avec un groupe de chercheurs indépendants, TNO.

Retrouvez notre infographie sur comprendre l’ordinateur quantique

Dans ce projet, Intel promet de collaborer activement en détachant des ressources d’ingénierie issues de ses laboratoires de recherches. Pour la firme américaine, « l’informatique quantique est un domaine de recherche que nous explorons, car elle a le potentiel pour augmenter les performances des supercalculateurs de demain ». Nonobstant, les champs d’action de ce type d’ordinateur sont vastes, « l’analyse financière complexe, la découverte de nouveaux médicaments, etc.», poursuit Intel.

Un chemin long et une nécessaire coopération

Reste que le chemin est long pour aboutir à la réalisation d’un ordinateur quantique. Il existe plusieurs barrières pour sa construction. Dans un article en mai dernier, un chercheur de l’Inria, Mazyar Mirrahimi, dressait l’état de l’art et les difficultés rencontrés pour arriver à un ordinateur quantique. Pourtant des avancées sont réalisées assez régulièrement par les chercheurs d’IBM ou de Google, notamment dans la résolution d’erreurs sur les qubits.

Si Intel s’attend à faire des progrès avec son projet, Mike Mayberry, vice-président et directeur des labs d’Intel reste pragmatique, « un ordinateur quantique pleinement fonctionnel peut être envisagé d’ici 12 ans ». De même, il ne pense pas « qu’une seule société ou organisation sera en mesure de faire cavalier seule dans l’informatique quantique ». « Cela passera par des partenariats et des collaborations industrielles pour résoudre des questions techniquement complexe », conclut-il.

A lire aussi :

Une première dans l’intelligence artificielle « quantique » ?
Ordinateur quantique : Microsoft et Alcatel-Lucent sont-ils sur la bonne piste ?

Crédit Photo : Welcomia-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur