Intel libère le Thunderbolt 3 et souhaite l’intégrer à ses processeurs

ComposantsPoste de travail
Thunderbolt 3

Accessible sans paiement de royalties et bientôt intégrée en standard aux processeurs Intel, la connectique Thunderbolt 3 devrait rapidement se démocratiser.

Intel veut mettre un coup de boost à la connectique Thunderbolt 3. La firme a décidé de livrer les spécifications de ce protocole à l’industrie. Et d’abandonner les royalties demandées pour son utilisation. Le fondeur compte également intégrer le support du Thunderbolt 3 directement au sein de ses processeurs.

« Avec le Thunderbolt 3 intégré au CPU, les fabricants d’ordinateurs pourront créer des systèmes plus minces et plus légers avec seulement des ports Thunderbolt 3. Pour la première fois, tous les ports d’un ordinateur pourront être identiques, » explique Chris Walker, vice-président du Client Computing Group chez Intel et responsable de la Mobility Client Platform.

Le couteau suisse de la connectique

Le Thunderbolt 3 utilise des ports USB Type-C et propose une bande passante de 40 Gbit/s. Il permet de proposer plusieurs fonctionnalités : charge de la machine (jusqu’à 100 W) ; connectique USB 3.0 à 10 Gb/s ; deux sorties vidéo 4K (HDMI 2.0 et DP 1.2) ; connectique PCI Express 3.0.

Apple a très tôt adopté ce format dans ses ordinateurs. Microsoft se dit également en première ligne pour un support de cette connectique sur les PC Windows de nouvelle génération. La firme de Redmond promet d’améliorer le support du Thunderbolt 3 dans les prochaines éditions de Windows 10, avec comme credo pour cette connectique « si cela rentre, cela marche ».

À lire aussi :
HPC : Intel, vers l’exascale et au-delà
Les processeurs d’Intel au cœur des objets connectés
Intel Core i9, la réplique aux Ryzen. Ryzen 9, la réplique aux Core i9 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur