Régulations

Internet du futur : 100 millions d’euros pour les startups

Future Internet PPP_
4 2 Donnez votre avis

Un nouveau financement vient soutenir de jeunes pousses et PME technologiques européennes appelées à développer des applications et services Internet « du futur ».

Dans le cadre du plan StartUp Europe et du Partenariat public-privé sur l’Internet du futur (FI-PPP) de la Commission européenne, Bruxelles accorde un nouveau financement de 100 millions d’euros à de jeunes pousses et PME du secteur des hautes technologies.

Startups, accélérateurs et capital-risqueurs

Destinés à soutenir un millier d’entreprises appelées à développer des applications et services Internet à partir de la plateforme FI-WARE, les fonds seront mis à disposition par l’intermédiaire d’une vingtaine de consortiums.

Ces derniers regroupent des : accélérateurs, acteurs du financement participatif, capital-risqueurs, espaces de travail partagés, associations professionnelles et entreprises. Les consortiums retenus auront été sélectionnés en fonction des leviers qu’ils prévoient d’utiliser pour « maximiser l’impact du financement sur l’écosystème Internet », a précisé la Commission européenne.

« J’ai promis de l’action à la conférence LeWeb, à Paris en décembre dernier. C’est maintenant chose faite », a déclaré par voie de communiqué Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission.

« Nous avons besoin de plus d’innovation et d’une économique plus numérique en Europe et cela commence par un écosystème qui soit davantage propice aux jeunes entreprises », a-t-elle insisté.

Le Partenariat sur l’Internet du futur, en bref

Le nouveau financement correspond au troisième et dernier appel à propositions du FI-PPP lancé en 2011. Doté d’un budget global de 500 millions d’euros, ce partenariat public-privé est destiné à aider les entreprises et États membres de l’UE à s’appuyer sur Internet et les données mobiles pour stimuler l’innovation et l’emploi.

Il s’agit, plus largement, de soutenir le numérique et ses outils (Cloud, Big data, Internet des objets…) dans différents secteurs tels que : la santé, les transports, l’énergie, la production et les médias.

Cette année 2013, cinq essais à grande échelle ont débuté : FIspace (collaboration) ; FIcontent (développement de contenus) ; FInesce (énergie « intelligente ») , FItman (technologies dédiées à la production) et FI-star (santé).


Voir aussi
Dossier Silicon.fr – Internet est-il prêt pour l’’Internet des Objets ?