Internet des objets : Sigfox part à la conquête de l’Amérique

M2MMobilitéOperateursRéseaux
2 18 Donnez votre avis

Sigfox va déployer son réseau dédié à l’Internet des objets dans une dizaine de grandes villes aux Etats-Unis. La start-up ouvre son siège américain à Boston.

Sigfox traverse l’Atlantique. L’opérateur français d’un réseau mondial dédié à l’Internet des objets (IoT) annonce le déploiement de son infrastructure aux Etats-Unis. Une dizaine de villes (San Francisco, New York, Boston, Los Angeles, Chicago, Austin, Houston, Dallas, San José, Las Vegas, Rockville…) seront couvertes dans le courant du 1er semestre 2016.

« L’Amérique du Nord est une étape clé pour le déploiement du réseau global Sigfox, déclare son directeur général délégué Xavier Drilhon. Cette région est au coeur de l’un des écosystèmes les plus actifs de toute l’industrie de l’IoT et du M2M. » New York et San Francisco seraient déjà couverts, a précisé Ludovic Le Moan, le Pdg, aux Echos.

100 millions d’investissements

Comme en France, couverte par 1 500 antennes, Sigfox déploiera lui-même son réseau bas débit et basse consommation sur le sol américain. Une trentaine de personnes devraient être embauchées pour assurer ces déploiements. L’opérateur, qui compte déjà une vingtaine de salariés à San Francisco, ouvrira son siège à Boston. L’investissement devrait s’élever à entre 80 et 100 millions d’euros. Soit quasiment autant que la dernière levée de fonds de la société en début d’année. Il est probable qu’un autre tour de table soit nécessaire alors que son introduction en Bourse, initialement prévue pour 2016, est reportée.

Allen Proithis présidera les opérations en Amérique du Nord pour Sigfox.
Allen Proithis présidera les opérations de Sigfox en Amérique du Nord.

Pour superviser les opérations en Amérique du Nord, Sigfox vient de s’attacher les services d’Allen Proithis. Ce vétéran des télécoms passé par HP à la division des appareils mobiles, a notamment fondé wot.io et a été président de Convida Wireless. « Aux Etats-Unis, il y a une demande de plus en plus forte du réseau Sigfox de la part des industriels et des collectivités, déclare-t-il. Ceux-ci ont suivi la croissance impressionnante de l’entreprise et ont mesuré le potentiel de sa technologie et de son offre de connectivité. »

15 pays couverts en 2015

La conquête des Etats-Unis est stratégique pour la croissance de Sigfox qui, en plus de la France, couvre aujourd’hui 8 pays en Europe (Royaume-Uni, Danemark, Luxembourg, Espagne, Portugal, Pays-Bas, Belgique) où il s’appuie sur des partenaires locaux pour déployer son réseau. Lequel s’étend sur 1 million de km2 et compte 5 millions d’objets connectés autour des compteurs, poubelles, conteneurs, parkings, alarmes… Les déploiements se poursuivent en Europe et s’étendront à l’Asie (Singapour, Japon, Inde), l’Amérique latine (Chili, Colombie), le Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Emirats arabes unis) et l’Afrique du Sud. Une quinzaine de pays devraient ainsi être couverts à la fin de l’année.

Outre un réseau mondial, Sigfox signe des partenariats avec les constructeurs de composants qui intègrent son protocole radio dans leurs produits destinés à l’Internet des objets (IoT) comme STMicroelectronics, Texas Instrument, Intel, Atmel. Récemment, la start-up française, dont le conseil d’administration est présidé par Anne Lauvergeon, a reçu le soutien de Samsung. L’opérateur entend aller vite avec l’espoir de s’imposer rapidement comme l’acteur de référence sur le marché mondial de l’IoT face aux opérateurs télécoms historiques qui, comme Bouygues Telecom, pourraient raccorder les objets en s’appuyant sur le protocole LoraWan du consortium international du même nom et qui tend à devenir un standard. Sigfox compte 140 salariés et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros en 2015.


Lire également
Sigfox connecte les objets aux satellites d’Eutelsat
Sigfox, le réseau de l’Internet des objets, gagne la Silicon Valley
Ludovic Le Moan (SIGFOX) : L’Internet des Objets par la 2G

crédit photo © Sean Pavone – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur