Investissement : le Cloud public croît deux fois plus vite que le Cloud privé

CloudData & StockageDatacentersServeursStockage
8 80 Donnez votre avis

Pour IDC, la croissance des dépenses en infrastructures proviendra avant tout du Cloud public. Avec une progression supérieure à 32 % en 2015, ce dernier devrait croitre deux fois plus rapidement que le Cloud privé.

Selon IDC, les ventes d’infrastructures Cloud progresseront de 26,4 % sur l’année, pour atteindre 33,4 milliards de dollars. Avec ce rythme de progression, le marché des serveurs, équipements de stockage et réseau pour le Cloud atteint la moitié de la taille des ventes d’infrastructures pour les architectures traditionnelles, un domaine qui restera étale en 2015 toujours selon IDC.

En 2019, le cabinet d’étude estime que les dépenses en infrastructures Cloud, portées par une croissance annuelle moyenne de 15,6 %, approcheront du niveau des investissements en serveurs, équipements réseau et de stockage dans les architectures traditionnelles.

Près de 22 milliards pour le Cloud public

Le segment des infrastructures Cloud est entraîné par le Cloud public, qui totalisera 21,7 milliards de dollars d’investissements en 2015. Soit une croissance de 32,2 % selon les calculs du cabinet d’études. Le Cloud privé, qui fut longtemps le mode de déploiement privilégié des entreprises, s’affiche en retrait par rapport à ce niveau, avec une croissance de 16,8 % par rapport à 2014. Ce segment représentera 11,7 milliards de dollars d’investissement en 2015, selon IDC. Au premier trimestre 2015, les deux formes de Cloud Computing affichent une croissance similaire, selon les chiffres communiqués par le cabinet d’études en fin de semaine dernière. IDC s’attend donc à un bond des dépenses en Cloud public et à un ralentissement de celles vouées au Cloud privé.

Pour ce premier trimestre, IDC a calculé une croissance de 25,1 % pour les ventes d’infrastructures Cloud. Une expansion qui profite avant tout à HP, qui affiche un bond de son chiffre d’affaires de 37,4 % sur un an. De quoi conforter sa place de leader, avec une part de marché passant de 14,3 à 15,7 % en un an. Derrière le groupe de Meg Whitman, suivent Dell (11,9 % de parts de marché), Cisco (9,3 %), EMC (7,2 %) et NetApp (4,4 %).

A lire aussi :

Cloud : le PaaS séduit près de 5 millions de développeurs
Le Cloud privé est-il une escroquerie ? (tribune)

crédit photo © Peshkova – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur