iOS serait protégé des écoutes de la CIA, rassure Apple

CyberguerreMobilitéOS mobilesRégulationsSécuritéSurveillance
3 8 Donnez votre avis

La plupart des failles d’iOS décrites dans les documents de Wikileaks auraient d’ores et déjà été corrigées, assure Apple.

Wikileaks a récemment levé le voile sur une première série de documents décrivant les méthodes de piratage utilisées par la CIA pour infiltrer les systèmes IT. Et espionner les internautes. Voir à ce propos notre précédent article « Vault 7 : Wikileaks lève le voile sur les méthodes d’écoute de la CIA ».

Plutôt que de tenter de casser le chiffrement d’applications comme WhatsApp, Signal ou Telegram, l’agence de renseignement s’attaque directement aux systèmes d’exploitation des ordinateurs : Windows, macOS, Linux, Solaris, Android et iOS.

iOS à l’abri des écoutes ?

Apple a rapidement réagi afin de rassurer ses clients : « notre analyse première indique que la plupart des problématiques soulevées ont déjà été résolues dans la dernière version d’iOS. Nous allons continuer à travailler afin de résoudre rapidement toute vulnérabilité identifiée. »

La firme de Cupertino reste prudente, se bornant à indiquer que la plupart des failles décrites dans les documents publiées ont été corrigées. Il est donc probable que de prochaines mises à jour de sécurité seront proposées pour les OS desktops (macOS) et mobiles (iOS) d’Apple. L’occasion également de rappeler aux utilisateurs de toujours installer les mises à jour des OS et des applications de leurs machines.

Autre acteur directement concerné par cette affaire : Samsung, dont les Smart TV peuvent être transformées en micros-espions. Le géant coréen se pencherait actuellement activement sur le problème.

À lire aussi :

La CIA collectionne les outils de hacking d’autres Etats… pour masquer ses traces
La CIA n’a pas cassé le chiffrement de WhatsApp, Signal ou Telegram
OVH : Octave Klaba espionné par le GCHQ britannique


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur