IoT : Cisco Jasper ajoute Spark à sa plate-forme Control Center

4GCollaborationData & StockageDatavizDSILogicielsM2MMobilitéProjetsRéseauxSécurité

Sécurité, flexibilité et monétisation illustrent les nouveautés de Control Center 7.0, la plate-forme de gestion des objets connectés de Cisco Jasper.

Acquis en mars 2016 par Cisco, Jasper poursuit l’intégration de sa plate-forme de solution de gestion de l’Internet des objets (IoT) dans l’offre de l’équipementier. Notamment en se renforçant dans la sécurité. C’est tout l’enjeu de la nouvelle version de la plate-forme, Control Center 7.0, qu’annonce aujourd’hui Cisco Japser. « Nous avions constaté que beaucoup des projets de nos clients s’arrêtaient au stade du PoC (prototype, NDLR) car ils sont confrontés à des enjeux de sécurité, de flexibilité ou de modèles économiques, explique Paul-Edouard Launay, responsable en charge de Cisco Jasper en France. C’est cette problématique que nous souhaitons lever avec Control Center 7.0. »

Cisco Paul-Edouard Launay portrait
Paul-Edouard Launay, responsable de Cisco Jasper France.

Lancé il y a une dizaine d’année, Control Center se concentre sur les objets connectés aux réseaux mobiles des opérateurs qui proposent des services M2M (Machine to Machine). La nouvelle version de Control Center élargit ses capacités au support du NB-IoT (comme nous le rapportions en févier dernier) et LTE-M, les récents protocoles définis par la 3GPP (l’association de standardisation des technologies mobiles) pour adresser les objets connectés sur les réseaux mobiles 4G (LTE). Ces protocoles se distinguent par une plus faible consommation énergétique que les composants M2M classiques en 2G et 3G, et des débits réduits (autour de 150 Kbit/s pour le NB-IoT et 1 Mbit/s pour le LTE-M aujourd’hui). Une mise à niveau qui permet à Cisco Jasper d’élargir son offre à de nouveaux usages. Pour l’heure, il n’est cependant pas prévu d’élargir le support aux protocoles IoT LPWA (faible consommation, longue portée) sur bandes libres types Lora, Sigfox, Ingenu, etc. « Nous regardons s’il y a des besoins forts chez les clients pour décider si nous intégreront Lora », justifie le responsable en France.

Sécurité multicouche

La sécurité est l’autre évolution majeure qui marque Control Center 7.0. L’authentification à deux facteurs est à l’ordre du jour, ainsi que la gestion des groupes d’utilisateurs fermés et la possibilité d’utiliser des listes blanches. Une sécurité multicouche qui permet « d’empêcher un usage qui n’est pas celui prévu pour un équipement particulier », précise notre interlocuteur. Le suivi comportemental sur la plate-forme est également proposé.

Un suivi que l’on peut retrouver dans les tableaux de bord de Control Center qui s’enrichit aujourd’hui de Spark, la solution de communication unifiée de Cisco. « Cela nous permet d’avoir une meilleure collaboration pour la résolution de problèmes puisqu’on utilise Cisco Spark comme une sorte de room pour enregistrer les événements et automatiser des workflows en conséquence », explique Paul-Edouard Launay. Les interventions humaines restent évidemment possibles à la réception des messages d’alertes de la plate-forme. Une nouvelle fonctionnalité qui illustre l’intégration des outils Cisco dans Jasper. « Avec cet élément d’intégration avec Cisco Spark on voit bien que l’on va vers une intégration plus poussée des outils de Cisco Japser. » Aucune annonce n’est avancée pour de futures intégrations pour l’heure. « C’est un peu prématuré mais on y travaille. »

Séparer les flux pour segmenter les revenus

Enfin, Control Center 7.0 autorise désormais la séparation des flux selon les types de contenus ce qui permet de les monétiser selon les usages. Par exemple, dans le cas d’un véhicule connecté, Cisco Jasper assure la séparation entre les flux de télématique dédiés à la maintenance de ceux du Wifi à bord à des fins de divertissement. « Une meilleure segmentation des revenus permet d’ajouter de nouveaux modèles économiques », résume le responsable.

Autant de nouvelles fonctionnalités qui devraient inciter les entreprises à dépasser le stade expérimental pour passer en production. Toujours est-il que l’acquisition de Jasper par Cisco lui a permis d’accélérer le volume d’objets gérés. En un an, le fournisseur IoT est passé de 17 à 43 millions de SIM enregistrées par l’intermédiaire des opérateurs. Et en ajoute 1,5 million par mois. « On voit une claire croissance du marché avec des projets massifs », soutient le responsable. Notamment dans le secteur de la voiture connectée qui compte pour près de 40% du marché de Cisco Japser suivi de la maison connectée, des points de vente et de la fabrication. Une cinquantaine d’opérateurs cellulaires partenaires (dont AT&T, Docomo, KPN…) proposent Control Center à leurs clients. Mais pas un seul en France à ce jour. « J’y travaille », assure Paul-Edouard Launay.


Lire également
IoT : Cisco fusionne Jasper au Cloud de Salesforce
Macario Namie, Jasper : «Le Fast Data est la promesse de l’Internet des objets/M2M»
1 400 milliards de dollars investis dans l’IoT en 2021


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur