IoT : près de 4000 communes couvertes en Lora chez Orange

ComposantsM2MMobilitéOperateursPoste de travailProjetsRéseaux

Orange espère pouvoir connecter les objets sur l’ensemble du territoire en Lora pour la fin de l’année. Et commence à se tourner vers l’international.

Avec un temps de retard sur son concurrent Objenious, Orange profite du salon Viva Technology (Paris, du 15 au 17 juin) pour annoncer couvrir désormais près de 4 000 communes ou sites industriels en Lora, son réseau dédié aux objets connectés de basse consommation et à longue portée. Une progression importante en regard des 2600 en début d’année.

En avril dernier, à l’occasion du Show Hello Thierry Bonhomme, le dirigeant d’Orange Business Services (OBS), nous précisait que le réseau Lora couvrait alors environ 50% de la population avec une peu plus de 2000 antennes sites déployés. Et entendait couvrir 99% de la population « d’ici quelques mois ». Dans son communiqué du jour, l’opérateur entend poursuivre le déploiement de son réseau « en vue d’une couverture nationale d’ici fin 2017 ».

Phase de tests

Cette exhaustivité de couverture vise à répondre aux besoins des entreprises clientes, notamment dans le but d’offrir une connectivité de qualité à l’intérieur des bâtiments et en sous-sol. Pour l’heure, l’opérateur revendique une centaine de clients Lora. Sans préciser les secteurs ou usages. En février dernier, au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, l’opérateur évoquait plus de 60 projets dans différents marchés verticaux comme les villes intelligentes, les bâtiments intelligents, les parkings, les maisons intelligentes, les industries, la chaîne logistique, la géolocalisation et l’agriculture.

Plus récemment, Thierry Bonhomme nous confiait que « le mouvement [d’adoption de l’IoT] est plus lent que prévu alors que les objets connectés dès leur conception ne sont pas encore à l’ordre du jour. Aujourd’hui, les entreprises doivent ajouter les objets connectés sur leurs appareils. Cela nécessite de réaliser des tests sur des saisons complètes de production, ce qui prend beaucoup de temps. Mais la demande est très forte. » Afin d’y répondre au mieux, Orange dispose d’un catalogue de près de 75 objets compatibles. Et de son LoRa Explorer Kit, un kit de développement pour prototyper les objets en LoraWAN et de tester les projets et services sur le réseau de l’opérateur.

Roaming en vue

Orange regarde aussi vers l’international. L’opérateur se prépare à tester « d’ici décembre » l’interconnexion de son réseau LPWA avec celui d’un homologue européen également membre de la Lora Alliance. Autrement dit, proposer des services de roaming d’objets connectés. Lequel « viendra compléter la solution de bout en bout d’Orange Business Services à l’international de couverture ciblée dans les villes, les ports ou les sites industriels ». Aucun nom de partenaire n’est avancé. Il serait temps. Alors qu’il a signé avec Digimondo en Allemagne, Senet aux Etats-Unis et Proximus en Belgique, Objenious prend de l’avance.


Lire également
Orange pousse les objets connectés dans sa 4G
1 400 milliards de dollars investis dans l’IoT en 2021
Orange porté par les offres convergentes au premier trimestre 2017


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur