IoT : un serveur Linux à 5 dollars de la taille d’un timbre-poste

ComposantsDéveloppeursMobilitéPoste de travailProjets
12 152 Donnez votre avis

Onion, société conceptrice du Omega, vient de boucler une campagne de crowdfunding qui va lui permettre de lancer la version 2 de son pico-ordinateur. Objectif : démocratiser l’usage de ces kits de développement prisés par les applications IoT.

La société américaine Onion Corp vient de finaliser sa campagne de crowdfunding pour son Omega2, un pico-ordinateur Linux de la taille d’un timbre-poste et offrant une connexion WiFi ainsi que de la mémoire Flash intégrée. Onion Corp, qui a déjà recueilli quelque 775 000 dollars (près de 4 500 fois son objectif de départ !), explique que son Omega2 « combine le facteur de forme très réduit du Arduino avec la puissance et la flexibilité de Raspberry Pi ».

La société, qui dit vouloir commercialiser ce pico-ordinateur à partir de décembre prochain, proposera un format très ramassé (environ 1/4 de la taille du Pi selon les comparaisons de Onion Corp). Onion assure aussi que son Omega2 sera prêt à l’emploi dès qu’il sera alimenté. Bref, la jeune société de Boston entend simplifier l’accès aux pico-ordinateurs et aux développements qui les accompagnent (la plupart du temps pour des applications IoT). Onion proposera des applications facilitant l’exploitation de la machine ainsi qu’un magasin applicatif pour entreposer d’autres développements (réalisés avec le SDK maison).

Extensions 3G, GPS, Bluetooth…

La machine, qui fait tourner Linux mais aussi FreeBSD, sera extensible, promet son concepteur. Ce dernier décrit ainsi toute une série d’extensions plug and play qui viennent augmenter les capacités du Omega2 (Bluetooth, 3G, GPS, Power over Ethernet…). De premières extensions proposées par des sociétés tierces sont également prévues.

[Lire notre dossier : les 7 alternatives au Raspberry Pi]

omega2-expansion
Le dock du Omega2.

Le pico-ordinateur sera disponible en deux versions. Le modèle de base (à 5 $) propose une processeur cadencé à 580 MHz, 64 Mo de mémoire et 16 Mo de stockage. Une offre dite Omega2 Plus double les capacités de la mémoire vive et du stockage, et propose un port MicroSD pour augmenter les capacités de stockage. Pour être alimenté et offrir un accès à ses ports d’extension, le pico-ordinateur devra être inséré dans un dock (vendu 15 $). Notons que Onion prévoit aussi de proposer une carte d’accueil alimentée par une batterie Lithium polymères. Le premier pico-ordinateur de la firme, le Omega, actuellement commercialisé, coûtait lui près de 20 $ (avec un processeur cadencé à 400 MHz et 64 Mo de Ram).

Le concepteur des Omega2 affirme avoir mené un premier test au début de l’été sur 300 pico-ordinateurs Omega2 et avoir obtenu les certifications américaines et européennes dès août dernier. Via la campagne de crowdfunding, la start-up américaine a déjà récolté quelques centaines de pré-commandes.

A lire aussi :

Un des pionniers du Raspberry Pi racheté pour près de 800 M€

Raspberry Pi fête ses 10 millions avec un starter kit


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur