IoT : Sigfox débarque à Singapour, Lora déborde aux Pays-Bas

ComposantsM2MMobilitéOperateursPoste de travailProjetsRéseaux
1 28 Donnez votre avis

KPN revendique les Pays-Bas comme le premier pays mondial entièrement couvert en Lora. Sigfox fait ses premiers pas en Asie.

Avec sa volonté de déployer son réseau Lora sur l’ensemble du territoire dès la fin de l’année, Bouygues Telecom aurait pu faire de la France le premier pays au monde entièrement couvert par la technologie LPWA (faible consommation, longue portée) dédié à l’Internet des objets (IoT), essentiellement les objets autonomes énergétiquement. Mais son confrère KPN aura été plus rapide aux Pays-Bas. Par voie de communiqué, l’opérateur néerlandais a annoncé, dès la fin juin, que son réseau Lora était disponible sur l’ensemble des Pays-Bas. Ce qui en fait « le premier pays au monde à disposer d’un réseau de Lora national pour les applications dédiées à l’Internet des objets ».

KPN avec Actility

KPN a mis les bouchées doubles pour parvenir à boucler la couverture du pays. Une mission que l’opérateur a réalisé en à peine huit mois. En novembre dernier, KPN annonçait un partenariat avec le français Actility pour utiliser sa plate-forme ThingPark Wireless de connectivité et gestion de bout-en-bout des objets connectés. Elle permet aujourd’hui à l’opérateur de gérer 1,5 million d’objets.

« L’année dernière, nous avons identifié une demande croissante de la technologie de réseau de faible puissance pour les applications IoT, déclare Joost Farwerck, COO de KPN. Nous y répondons en choisissant Lora, donc des millions d’appareils peuvent être connectés à Internet d’une manière rentable. » Pour l’heure, l’opérateur s’en tient à des prototypes et tests grandeur nature. Par exemple à l’aéroport de Schiphol d’Amsterdam pour mieux suivre la gestion des bagages. A la gare d’Utrecht, Lora permet la surveillance de l’aiguillage des trains. Et les sondes sous-marine du port de Rotterdam ont été couplées à des appareils pour les connecter au réseau IoT.

Sigfox avec Engie

Si Lora s’étend en Europe, notamment, Sigfox n’est pas en reste. Le réseau propriétaire également à basse consommation et large couverture va faire son entrée à Singapour. Et signer ses premiers pas en Asie. C’est par l’intermédiaire de son actionnaire (depuis juin 2015) Engie que l’entreprise française présidée par Ludovic Le Mohan va entrer à Singapour. Sa technologie de communication pour les objets connectés à faible débit sera diffusée par l’intermédiaire de l’opérateur UnaBiz qui se chargera de déployer le réseau localement. De son côté, Engie a annoncé l’ouverture d’un laboratoire local de R&D. Il servira de plateforme d’innovation et de développement technologique dans le secteur de l’énergie pour l’Asie du Sud-Est, particulièrement autour de la gestion intelligente de l’énergie, l’efficacité énergétique industrielle, et les technologies relatives au gaz.

Des solutions destinées aux villes connectées (smart cities) dans lesquelles les réseaux IoT joueront un grand rôle. Rôle dévoyé à Sigfox dans le cas de Singapour. Ce partenariat devrait ainsi profiter de l’initiative gouvernementale Smart Nation qui vise à faire bénéficier les citoyens des avancées technologiques numériques. UnaBiz se donne pour ambition de couvrir l’ensemble de la ville nation à l’aube de 2017. Et faire de Singapour le point de chute de Sigfox pour rayonner dans le reste de la région asiatique. L’opérateur revendique aujourd’hui délivrer ses services dans 21 pays dans le monde et opérer plus de 7 millions d’objets. Un volume qui pourrait s’élever très vite s’il séduit les marchés asiatiques.


Lire également
IoT : le français Actility s’attaque au marché chinois avec Foxconn
IoT : Sigfox s’invite dans les chaudières d’ELM Leblanc
Samsung investit 1,2 milliard de dollars dans l’Internet des Objets

crédit photo © mindscanner – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur