IoT : Sigfox part à la conquête de l’Allemagne et son industrie 4.0

M2MMobilitéOperateursRéseaux
9 93 2 commentaires

Sigfox couvrira l’Allemagne pour fin 2017 avec son réseau dédié aux objets connectés. L’opérateur veut tripler ses déploiements cette année.

Sigfox annonce le déploiement de son réseau dédié aux objets connectés en Allemagne. Contrairement à la plupart d’autres régions dans le monde, l’opérateur ne s’appuiera pas sur un partenaire et assurera lui-même le déploiement de son infrastructure de communication qu’il compte finaliser en moins de 24 mois à l’échelle nationale, ambitionne-t-il. Le bureau germanique de Sigfox a est basé à Munich et sera dirigé par Aurelius Wosylus, ancien directeur du développement commercial IoT et embarqué de Gemalto.

Un réseau au service de l’industrie 4.0

Objectif : fournir l’infrastructure de communication et l’écosystème de développeurs pour la révolution numérique engagée par l’industrie outre Rhin. L’industrie 4.0 s’inscrit en effet comme un projet stratégique du gouvernement allemand pour 2020. « Nous travaillons d’ores et déjà avec un écosystème local de fabricants de composants, d’objets, d’intégrateurs et de développeurs très dynamique, intervenant à tous les niveaux de la chaîne de valeur de l’IoT et sur une multitude d’applications favorisant l’industrie 4.0 », assure Stuart Lodge, vice-président exécutif de SIGFOX en charge des ventes et des partenaires mondiaux.
Sigfox va poursuivre ses déploiements régionaux. Il ambitionne d’être présent sur tous les continents en 2016 (jusqu’en antarctique) et de tripler le nombre de pays couverts. A ce jour, le réseau sans fil longue portée et basse consommation dédié à l’Internet des objets (IoT) de l’opérateur français s’étend sur 13 pays et opère 7 millions d’objets.

Aller vite

L’Allemagne, qui rejoint la France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Espagne ou encore les Etats-Unis, s’inscrit dans la volonté de la société toulousaine de déployer le plus rapidement possible son réseau afin de profiter de son avance sur l’offre IoT pour capter un marché (à peine) concurrencé aujourd’hui par les réseaux Lora (choisi par Bouygues Telecom, Orange ou encore Qowisio qui vient de passer un partenariat avec l’exploitant de points hauts Itas Tim pour déployer son réseau en France) ainsi que les protocoles standardisés par le 3GPP (l’association de standardisation des technologies mobiles) comme l’EC-GSM que ne manqueront pas d’adopter les équipementiers télécoms dans les prochains mois (à commencer par Nokia) avec le risque d’écraser, à terme, toutes les alternatives.

[Lire aussi notre dossier : 5 scénarios pour l’Internet des objets en entreprise]

Une stratégie qui rencontre un succès certain. A l’occasion du Mobile World Congress (MWC) 2016 de Barcelone, Sigfox détaillera un partenariat signé avec le HBF. Le groupe français spécialisé dans les équipements électriques, l’éclairage et la domotique va lancer, sous sa marque Otio, une gamme de produits connectés à destination de la grande distribution. Autant de produits qui s’appuieront sur le réseau de Sigfox pour échanger leurs données. Un contrat majeur visiblement pour Sigfox.


Lire également
Sigfox opère la télérelève pour les compteurs d’eau de Sogedo
Sigfox et OVH s’unissent dans l’Internet des objets
Le Connected Camp, un accélérateur de start-ups orientées IoT


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur