IoT : le syndrome du POC a encore frappé

Big DataData & StockageDSIProjets

Pour l’instant, seule une entreprise sur quatre estime que son initiative IoT est un succès. Les autres sont notamment freinées par la complexité de mise en œuvre. Comme avec le Big Data, le passage du prototype à la production s’annonce périlleux.

Déjà bien connu dans le Big Data, où une très large majorité des prototypes (ou POC pour proof-of-concept) ne sont jamais passés en production, le phénomène frappe à nouveau dans l’IoT, selon une étude menée par Cisco auprès de 1 845 décideurs IT et métiers aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Inde. Selon cette dernière, seulement 26 % des entreprises estiment que leurs initiatives IoT est un succès. A l’inverse, 60 % des décideurs interrogés expliquent que leur projet IoT semblait prometteur sur le papier, mais s’est révélé, in fine, plus complexe à mettre en œuvre que prévu. Notamment en raison des coûts et délais de mise en œuvre. Mais les entreprises sont aussi freinées par des problèmes d’intégration, de qualité des données ou de manque d’expertise en interne.

Les DSI plus optimistes que les métiers

Cisco-IoTPour Cisco, les organisations qui réussissent le mieux sont celles ayant mis en place une collaboration efficace entre les métiers et l’IT, disposant d’une expertise sur le sujet (en interne et via des partenariats) et ayant une culture interne tournée vers la technologie. Et, dans près de 3 cas sur 4, elles emploient les données issues de l’IoT afin d’améliorer leur efficacité : gains sur la qualité ou la performance des produits, amélioration du processus de décision, diminution des coûts opérationnels, nouvelles interactions avec les clients ou réduction des temps de maintenance ou des pannes. Notons au passage que les DSI sont beaucoup plus positifs sur les initiatives IoT de leur organisation que leurs homologues des métiers. Ils sont ainsi 35 % à voir les projets IoT de leur organisation comme un succès, contre 15 % seulement côté métiers. Une différence de perception entrevue, déjà, avec le Big Data.

[IA, Big Data, IoT, Saas : devenez la start-up star de Silicon.fr !]

En toute logique étant donné son positionnement sur le marché, malgré le faible taux de succès, Cisco se montre toutefois positif : 64 % des entreprises interrogées affirment en effet que les tâtonnements initiaux dans l’IoT aident, in fine, à accélérer leurs investissements dans l’Internet des objets. Et 61 % des décideurs sondés ajoutent qu’ils n’ont fait, pour l’instant, qu’effleurer le potentiel de l’IoT pour leur activité.

A lire aussi :

Comment Carrefour va tracer 10 000 chariots avec Objenious

Plus de 66 millions de connexions pour l’IoT industriel en 2017

Crédit : stevenbates via Visualhunt.com / CC BY-NC-SA

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur