Télégrammes : iPhone 8 un écran de 5,8 pouces ?, Opera 44 reborn, 18 Mds $ pour la BI,

Business IntelligenceData & StockageMobilitéNavigateursPoste de travailSmartphones

Avant de descendre la dernière piste de ski ou au contraire de rêver des hauteurs, il est temps de lire les télégrammes du soir.

iPhone 8 avec un écran de 5,8 pouces sans bordures. L’analyste de KGI Securities, Ming-Chi Kuo, toujours au fait des travaux de Cupertino, explique dans une note qu’un des modèles proposés à la fin de cette année, serait équipé d’un écran de 5,8 pouces sans bord. L’écran OLED ferait donc toute la surface du smartphone. La partie basse du terminal serait réservé à des boutons virtuels. Ce dernier point confirmerait la rumeur de la suppression du bouton physique pour un système de capteurs sous l’écran. Toujours dans les rumeurs, la reconnaissance par empreinte digitale pourrait céder le pas à de la reconnaissance faciale via un capteur laser.

Opera toilette l’interface de son navigateur. La version 44 du butineur vient de livrer aux développeurs un aperçu du projet Reborn qui vise à redéfinir en profondeur l’interface utilisateur. Ce toilettage passe par des onglets plus légers et plus simples. L’accès aux fonctionnalités clés d’Opera comme les favoris, l’historique et les extensions, mais aussi des services comme Facebook Messenger seront beaucoup plus rapides, à travers le Speed Dial qui se place à gauche du navigateur. Le projet Reborn introduit un thème sombre facilement activable depuis les paramètres. Les thèmes sombres sont à la mode au sein des navigateurs pour avoir un look plus épuré et plus strict.   

Plus de 18 milliards de dollars pour la BI. A l’heure de la montée en puissance des technologies d’intelligence artificielle (IA), les solutions de Business Intelligence (BI) et d’analytique restent des secteurs porteurs. Elles devraient connaître une croissance de 7,3% en 2017 pour afficher un chiffre d’affaires de 18,3 milliards de dollars, selon le Gartner. Une progression qui se poursuivra jusqu’en 2020 au moins avec 22,8 milliards en prévisions. La croissance est portée par la BI « moderne » dont la hausse compense largement le recul des dépenses dans la BI « traditionnelle ». Néanmoins, la croissance des plates-formes qui facilitent les prises de décisions ralentit. Elle ne se limitera à 19% en 2020 contre 63,6% constatés en 2015. Une tendance qui, selon le Gartner, s’explique par sa large accessibilité désormais. « Le marché est en croissance en volume, mais les revenus seront atténués par la pression des prix », estime le cabinets d’analyses.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur