Télégrammes : iPhone 8 aime la réalité augmentée, Windows 10 et Azure recrutés par l’Armée US, Dell low code avec Many Who, Langage Swift top 10

AppsCloudLogicielsMobilitéOSPoste de travailProjetsSecteur PublicServeursSmartphones

Pas de débat étriqué avec seulement quelques candidats, les télégrammes du soir prônent l’équité et la régularité dans la lecture.

iPhone 8 succomberait à la réalité augmentée. Dans la poursuite des rumeurs sur le prochain iPhone, Bloomberg évoque que la firme de Cupertino aurait une équipe travaillant sur des fonctionnalités de réalité augmentée pour le futur smartphone. Parmi les plus citées, on retrouve la capacité à prendre une photo et ensuite modifier les objets de l’image, ou la possibilité de mettre des effets sur la tête d’une personne. L’équipe d’Apple sur le sujet de la réalité augmentée comprend une centaine d’ingénieurs. Par ailleurs, la firme américaine a fait des emplettes sur le sujet : PrimeSense, MagicLeap et FlyBy. Bloomberg se prend à rêver qu’Apple travaillerait sur un casque de réalité augmentée.

La Défense américaine prend ses quartier chez Windows 10. Le ministère américain de la Défense a signé un accord avec Microsoft pour migrer plus de 4 millions de postes utilisateurs vers Windows 10 mais aussi accélérer l’adoption des services Cloud Azure. Terry Halvorsen, le DSI de l’Armée, veut en effet réduire l’empreinte des serveurs physiques au sein du corps militaire tout en adoptant des solutions logicielles commerciales moins chères et plus évolutives que les développements privés. « C’est la première fois que nous nous équipons d’une solution sur étagère, a déclaré le DSI à Defense Systemes. C’est un changement culturel majeur qui devrait perdurer, je pense. » Si l’opération aboutie, elle constituera une belle référence pour Microsoft. Récemment, à l’occasion de la conférence RSA, l’éditeur de Redmond se réjouissait que la NSA (National Security Agency) ait validé les Surface Pro 3 et 4 sous Windows 10 pour des usages qualifiés.

Swift rentre dans le top 10 des langages. L’index Tiobe intègre pour la première fois dans son classement le langage Swift en dixième position. Idem pour le classement PYPL (Popularity of Programming Language). Une progression fulgurante depuis le lancement par Apple à l’été 2014 du successeur d’Objective-C. Devant l’importance de l’écosystème Apple en matière d’applications, beaucoup de développeurs se sont convertis à Swift. Une adoption accélérée avec la décision de la firme de Cupertino en décembre 2015 de placer le code source de Swift en Open Source. A ce moment-là, le langage était devenu le plus populaire sur GitHub. Dans l’index Tiobe, Swift prend la place de Ruby qui perd 2 places.

Dell s’empare de ManyWho. Le low code a la côte et ManyWho s’inscrit dans cette démarche qui donne aux entreprises la possibilité de développer des logiciels personnalisés sans programmation. Pour être exact, c’est Boomi, le rescapé de la fusion Dell-EMC qui acquiert ManyWho. Boomi offre aux entreprises une plateforme pour créer des procédures automatisées afin de gérer des tâches complexes impliquant plusieurs applications. Dans ce cadre ManyWho va intégrer Boomi en amenant les procédés de glisser-déposer pour automatiser les tâches. Les conditions du rachat n’ont pas été dévoilées, mais la start-up avait levé 1,3 millions de dollars, donc le coût d’acquisition doit être relativement faible pour Boomi.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur