Le moteur JavaScript de Chrome bientôt moins vorace et plus rapide

NavigateursPoste de travail
3 19 1 commentaire

V8, le moteur JavaScript de Chrome et Node.js, s’adapte aux configurations légères en RAM et réduit le temps de démarrage du code.

Une nouvelle édition du moteur JavaScript V8 vient d’être livrée. V8 5.4 sera intégré au navigateur web Chrome 54 où il apportera plusieurs avancées notables.

La consommation mémoire en pointe a été réduite. Ceci ne permettra pas d’abaisser les besoins en mémoire vive requis pour l’affichage d’une page web, mais réduira le pic atteint temporairement lors de son chargement. Un pic qui peut être fatal aux systèmes disposant de peu de RAM.

Les développeurs ont travaillé ce point en réduisant le pic mémoire sur les machines disposant de 512 Mo de RAM ou moins. Le gain peut atteindre 40 % sur la pile (qui contient les objets JavaScript) et 20 % hors de la pile (où sont stockées les autres données manipulées par V8).

Le temps de démarrage d’un script est également plus court. De 5 % selon des tests internes menés par Google, mais plus sur certains benchmarks. Le test Speedometer voit ainsi son score grimper de 10-13 %.

LLV8, pour les scripts serveur lourds

Notez qu’un nouveau projet permet de quasiment doubler la vitesse de traitement de V8. LLV8 offre au moteur JavaScript V8 d’utiliser LLVM pour compiler le code JavaScript à la volée. À la clé, une vitesse d’exécution multipliée par deux sur certains benchmarks. Au prix toutefois d’un temps de chargement nettement plus long.

Cette solution sera donc avant tout à réserver à du code JavaScript serveur lourd et souvent exécuté. Celui manipulé par Node.js par exemple.

À lire aussi :
Chrome 53 corrige ses failles et accélère sous OS X
Chrome 53 booste l’autonomie des laptops en lecture vidéo
Google Chrome va bloquer le contenu Flash dès décembre

Crédit photo : © Evan Lorne -Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur