Télégrammes : Juppé mal sécurisé, porno piraté, roaming européen corrigé, Netflix déconnecté

CloudOperateursRégulationsRéseauxSécurité
1 7 Donnez votre avis

Si, contrairement à la bière belge, nos télégrammes du soir ne sont pas encore inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, on peut les savourer sans modération.

Alain Juppé perdant aussi sur la cybersécurité. Le finaliste malheureux de la primaire de droite, Alain Juppé, a échappé à une polémique en pleine campagne électorale sur la sécurité de son site Alainjuppe2017.fr. Quelques jours après le second tour, nos confrères de Zataz révèlent en effet qu’une faille de sécurité sur ce site donnait accès aux informations de 22 000 internautes inscrits sur la plate-forme politique. La cause de cette vulnérabilité ? Un oubli d’un des gestionnaires du site, qui avait laissé actif l’environnement de débogage de la plate-forme. « La moindre erreur dans l’espace numérique de soutien à Alain Juppé, via l’espace ‘Mobilisation’, permettait d’accéder à des informations privées et sensibles ! », résume Zataz. Ce dernier a alerté la CNIL afin de faire corriger rapidement la faille.

Des milliers de comptes Xhamster compromis ? Selon nos confrères de Motherboard, le site pornographique Xhamster s’est fait dérober plus de 380 000 comptes vendus au plus offrant sur les forums underground. Ces comptes comprennent des identifiants, des adresses mails et des mots de passe chiffrés. Le hic c’est que la méthode de cryptage (MD5) est relativement faible, donc aisément déchiffrable. Motherboard a testé plusieurs de ces comptes pour en vérifier l’authenticité. Il a eu la surprise de constater qu’une quarantaine d’entre eux étaient liés à l’armée américaine et qu’une trentaine d’autres étaient en rapport avec des agences gouvernementales des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d’autres pays. Ce vol de données ferait suite à un piratage du site porno en début d’année. Faux, rétorque un porte-parole du site en soulignant qu’une tentative de piratage s’est déroulée il y a 4 ans mais a échoué. Pour mémoire, Xhamster dispose de 12 millions de comptes.

Roaming : le parlement propose des prix plus bas que la Commission européenne. Contre toute attente, les députés du comité à l’Industrie, la Recherche et l’Energie du Parlement européen ont adopté des frais d’interconnexion plus bas que ceux proposés par la Commission européenne. Ces tarifs de gros s’inscrivent dans le cadre de la suppression des frais d’itinérance sur l’ensemble des pays de l’Union, qui doit être instaurée en juin 2017. Si le coût des communications sera le même à l’échelle européenne que dans le pays d’origine des utilisateurs, les opérateurs continueront cependant à se facturer les services d’interconnexion. Sur proposition de la député finlandaise Miapetra Kumpula-Natri, le Parlement a fixé un plafond de 0,03 euro par appel (contre 0,04 proposé par la Commission), 4 euro par Go de données (contre 0,0085 par Mo soit 8,5 euros) et 0,01 euro le SMS (idem que le niveau proposé par Bruxelles). Le coût des données devrait descendre graduellement à 1 euro le Go en 2020. Autant de frais qui permettront aux opérateurs « d’offrir » les communications européennes à leurs clients finaux respectifs. La proposition des eurodéputés doit encore être approuvée par un vote du Conseil européen, le 2 décembre prochain. A partir de là, le Conseil se rapprochera du Parlement pour trouver un compromis entre les deux propositions.

Netflix déconnecte. Netflix enrichit son offre. Pas seulement avec de nouveaux contenus, mais aussi avec de nouvelles fonctionnalités. Le service de SVoD vient d’annoncer le lancement du mode de consommation hors ligne. « Grâce à notre nouvelle fonctionnalité, il suffit d’appuyer sur ‘Télécharger’ depuis la page détaillée d’un film ou d’une série TV pour pouvoir ensuite en profiter, même sans connexion Internet », annonce le service américain. Les abonnés pourront ainsi poursuivre la visualisation de leur série préférée loin de leur canapé. Présent en France depuis 2014, le service de contenus à la demande a récemment fait évoluer son infrastructure. En février, Netflix tournait définitivement la page du datacenter maison au profit de l’offre Cloud d’AWS. En France, il a déployé un point de présence chez Telehouse, à Paris, avec une bande passante de 1 Tbit/s. De quoi alimenter 5 millions de clients. Aux dernières nouvelles, Netflix comptait autour de 600 000 abonnés en début d’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur