La capitalisation boursière d’Apple fond de 160 milliards $ en 2015

MacMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
Apple Store Chine
3 9 Donnez votre avis

Après l’euphorie du premier semestre, l’action Apple est en chute libre. Un phénomène durable ou de simples prises de bénéfices ?

L’action Apple perd de sa superbe en cette fin d’année 2015. Elle s’affichait ainsi vendredi soir en baisse de 2,71 % sur la journée, à 106,03 dollars. Loin des records atteints cette année, avec des pointes à plus de 130 dollars réalisées entre avril et juillet.

La capitalisation boursière de la firme de Cupertino passe ainsi sous la barrière des 600 milliards de dollars, à 591 milliards de dollars. Elle a dépassé les 750 milliards de dollars en 2015, lors du pic de l’action à 134,54 dollars, atteint le 28 avril 2015. En moins de 10 mois, ce sont donc 159 milliards de dollars qui se sont envolés, soit plus que la valeur en Bourse d’Oracle (155 milliards), Cisco (133 milliards) ou IBM (131 milliards).

Comptes de fin d’année

Un certain manque de perspectives dans l’avenir de la société rend les investisseurs plus prudents. De fait, si Apple dispose d’une gamme complète et bien installée de produits, peu de ruptures technologiques sont prévues pour 2016.

Un autre phénomène est également à l’œuvre : des prises de bénéfices de la part des investisseurs. Nous le savons, la période de Noël est particulièrement propice à Apple, qui réalise des ventes record à cette occasion, année après année.

Le début de l’année 2016 devrait donc une nouvelle fois se traduire par l’annonce de résultats financiers exceptionnels, voire records. Cette phase de baisse est l’occasion rêvée pour les investisseurs de refaire le plein d’actions Apple à bon compte.

À lire aussi :
Apple : pari réussi sur le Nasdaq… sans plus
L’iPhone au centre des résultats records d’Apple
iPad Pro : un processeur animé par deux cœurs ARM à 2,26 GHz


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur