La Chine bientôt reine du spam

Sécurité
0 0 Donnez votre avis

Et les virus font une apparition remarquée en cette période festive

L’empire du Milieu va bientôt voler aux États-Unis, la place de premier pays émetteur de pourriels, ces spams qui polluent nos boîtes mails.

Les chiffres de novembre du cabinet d’études IE Internet mettent en exergue la progression de la Chine dans le classement des pays les plus émetteurs de spams. Les USA sont toujours premiers avec 27%, contre 48% au mois d’octobre.

Si la diminution des spams américains semble donc se concrétiser, c’est désormais au tour de la République de Chine de flirter avec les records. Au mois de novembre, le spam chinois est de 26% contre 10% au mois d’octobre.

La Chine est donc seconde du classement mondial des pays spammeurs, suivent l’Angleterre 21%, la France 15%, l’Inde 7% et la Turquie 4%. La Corée du Sud n’est pas dans le top six, ce qui est une première depuis plusieurs mois et montre que de réelles mesures ont été prises pour freiner le phénomène.

« Les États-Unis sont de moins en moins liés au spam » a déclaré un porte parole de IE Internet.  » Nous avions prévu ce déclin, car les spammeurs américains sont contraints de se déplacer dans d’autres pays. Il faut dire que les lois anti-spam américaines sont plus sévères. Je pense qu’en 2007, les USA n’occuperont plus la première place du classement. »

Signalons également un recul du spam d’une façon plus générale. D’après IE Internet les courriels étiquetés « spam » ont reculé à 55,6% (des mails) en novembre contre 57,3% en octobre. Pour le mois de décembre, les spécialistes de la sécurité redoutent une explosion du nombre virus. Noël étant une période propice au cybercrime.

Le pourcentage total d’emails contenant des virus est en progression de 11% en novembre contre 10% en octobre. Deux nouveaux virus ont fait une apparition remarquée ce mois-ci : 25% pour W32/Warezov et 15% W32/Tricky-Malware. D’après IE Internet, ils se propagent très rapidement.

D’après, un expert de IE Internet : « Ces deux codes se diffusent par l’intermédiaire des emails. L’utilisateur doit ouvrir une pièce jointe pour les activer. Une fois actifs, ils permettent à un attaquant de prendre le contrôle du poste infecté et ainsi récupérer des données confidentielles. Le virus W32/Warezov est particulièrement sournois car une fois installé il va régulièrement se connecter à Internet pour ce mettre à jour. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur