Les systèmes convergés séduisent et l’hyperconvergence explose

CloudData & StockageDSIProjetsServeursStockage
3 37 Donnez votre avis

Les ventes des solutions convergées connaissent une hausse de 12%. Mais tous les segments de l’intégré ne suivent pas le même rythme.

La demande mondiale des entreprises en solutions réunissant serveur, stockage et fonctionnalités réseau dans un même produit ne cesse de se confirmer. Le chiffre d’affaires des ventes de systèmes convergés a connu une nouvelle hausse, de 12,1 %, à 2,9 milliards de dollars, au deuxième trimestre 2016 par rapport à celui de 2015. Ce qui se traduit par 1 693 pétaoctets (Po) de capacité de stockage supplémentaire livrés sur la période. En hausse de près de 32% comparé à l’année dernière, selon les dernières estimations du marché rapportées par IDC.

Le cabinet d’analyse distingue quatre familles d’offres : les systèmes intégrés (avec un ensemble pré-intégré serveur, stockage, équipement réseau, logiciel de gestion certifié par le constructeur); les systèmes de référence certifiés (qui offre la même configuration que les systèmes intégrés mais avec des produits de différents constructeurs), les plates-formes intégrées (qui apportent un ensemble de logiciels et d’ingénierie sur mesure tel que le développement d’applications, les bases de données, les tests et outils d’intégration); et les systèmes hyperconvergés qui combinent les fonctionnalités de calcul et stockage dans une unique solution virtualisée (pour fournir toutes les fonctions à travers les mêmes ressources serveur).

Recul des plates-formes intégrées

A eux deux, les systèmes intégrés et systèmes de référence certifiés ont généré 1,6 milliards de dollars de revenus. Soit près de 55% du total, en hausse de 4,7% d’une année sur l’autre. Dans ce cadre, EMC (qui a récupéré les produits VCE sous la division EMC Converged Platforms) tire son épingle du jeu avec plus de 699 millions de dollars, en hausse de 4,2%, et 43% du segment de marché. Mais c’est le couple Cisco/NetApp (Flexpod) qui affiche la plus forte progression (+16,3%) à plus de 429 millions de dollars et 26,4% du segment. Suit HPE qui, avec près de 291 millions, conquiert près de 18% du marché et progresse de 8,6%. Les autres fournisseurs dans leur ensemble subissent un recul de plus de 15% à 207 millions.

A l’inverse, l’offre de plates-formes intégrées subit un recul de 3,5% à 864 millions de dollars. Soit à peine plus de 29% du marché total. HPE est néanmoins le grand gagnant du secteur avec une hausse de 178,4% d’une année sur l’autre avec 84,65 millions générés. Si le nouvel HP dédié à l’entreprise occupe 9,8% du marché, Oracle continue de tenir le haut d’un pavé à peine stable (-0,2%) avec près de 492 millions de revenus. Ce qui lui confère une large domination de 55,8% des parts. IBM s’effondre (-44%) à 44,4 millions.

Une relation client poussée

Enfin, l’hyperconvergence a la côte. Ses ventes progressent de 137,5% à 480,62 millions pour s’imposer à hauteur de 16,2% du marché. Une position qui ne demande qu’à s’affirmer.

« Nous constatons de plus en plus que, au-delà des spécifications matérielles et des indicateurs de performance, les utilisateurs finaux recherchent des fournisseurs aptes à construire et entretenir des relations clients poussées, commente Kevin M. Permenter, analyste principal chez IDC. Les fournisseurs de systèmes convergents en mesure de construire ces relations profondes avec leurs clients sont positionnée pour croître. »

 


Lire également
L’essor des systèmes hyperconvergés se confirme
Hyperconvergence : après le buzz, la concrétisation en France ?
Datacenter : Lenovo s’associe avec Juniper sur l’hyperconvergence

crédit photo © Oleksiy Mark – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur