CloudOpen Source

La gendarmerie poursuit sa migration vers Linux

90linuxpengdollars
0 0 11 commentaires

85 000 PC migrés sous la distribution Linux Ubuntu. Canonical en rêvait, la gendarmerie nationale le fait. But de l’opération ; économiser sur les coûts de licence.

Depuis des années, la gendarmerie nationale a fait le choix d’opter pour des logiciels libres. Une stratégie qui permet d’économiser sur le prix des licences, mais qui peut être également considérée comme saine pour un organisme public.

Le basculement des postes client de la gendarmerie sous Linux est la partie la plus ambitieuse de ce plan en faveur de l’open source (en général, les administrations se contentent de choisir Linux pour leurs serveurs et d’opter pour OpenOffice.org et Firefox sur les postes client Windows). Ce mouvement a été initié début 2008. De nombreux postes fonctionnent d’ores et déjà sous Ubuntu.

Cette page web du site web de Canonical (le créateur de la distribution Linux Ubuntu, qui est utilisée par la gendarmerie) nous donne quelques détails complémentaires. Ainsi, 10 000 postes seront migrés sous Ubuntu chaque année. 90 % des 85 000 postes de la gendarmerie devraient ainsi avoir achevé leur mue en 2015. Le choix de Linux permettra d’économiser deux millions d’euros par an en terme de licences. Autre point intéressant, 4500 ordinateurs seront convertis en serveurs Linux.

Le support technique est assuré en direct par Canonical, qui décroche ici un contrat d’importance. La compagnie estime toutefois que l’administration des machines Ubuntu sera nettement plus aisée que celles des postes Windows. Sachant que les utilisateurs Linux ne travaillent que rarement en mode administrateur (chose malheureusement trop courante sous Windows), et que les virus sont peu présents sur cette plate-forme, il est probable que cette affirmation soit fondée.

  1. Bonjour à toute la communauté,
    Je suis ancien gendarme et j’ai appris que la gendarmerie passait sous LINUX UBUNTU. Je l’ai adopté. Il n’y a aucune difficulté. C’est très stable. Une petite période d’adaptation et c’est parfait! Au revoir les licences Bill GATES et autres. Je vous voudrai y contribuer mlais je ne suis qu’un amateur.

  2. Dire que les virus sont peu présents sous Linux est un doux euphémisme. Il en existe plus d’un million sous Windows et seulement quelques uns sous Linux, qui sont de toute façon inopérants car ils nécessitent une intervention explicite de l’utilisateur pour les activer.

  3. L’avantage de libre est d’avoir un code source ouvert, ce que les pirates détestent, car leurs codes pourris appairaient en transparence. Donc, les dev et connaisseurs sont vite alerté et la vie d’un virus sous Linux est très éphémère. Que Windows garde ses virus pour lui et ses pseudo utilisateurs, nous on veut restez libre en toutes circonstances.

  4. Quelle très bonne nouvelle !
    Des licences qui ne seront plus à payer, un outil qui s’adapte au métier et pas l’inverse, des formats de fichiers qui seront toujours lisibles et donc des économies d’archivage ou lors de changement de logiciel (à prévoir avec la venue annoncée de LibreOffice chez Ubuntu), bref, à part peut être le nécessité d’employer un peu plus de personnes avec des notions de programmations, que des bonnes nouvelles.

    @Deveycx : La première contribution que tout le monde peut faire, c’est en parler autour de soi, voire de faire des démonstrations autour de soi.
    Et le gros plus avec le Logiciel Libre en général, c’est qu’on peut trouver assez facilement des associations d’utilisateurs nommées GULL pour Groupement d’Utilisateurs de Logiciels Libres.
    Ça permet d’avoir de gros avantage de remettre de la chaleur humaine dans l’informatique et d’exercer la devise de la France sans entraves.

    N’hésitez pas non plus à passer sur ubuntu-fr.org pour converser sur leur forum et peut être informer quelqu’un sur une question dont vous connaissez la réponse.

    En tout cas, tout geste, même s’il vous parait inutile ou insignifiant est toujours le bienvenu. ;)

  5. Bonne chose mais je suis déçu qu’ils donnent ce contrat à une entreprise privés qui n’est financé par un seul homme plutôt que choisir une distribution française comme Mandriva !

  6. Salut,

    @DEVEYCX: Tu peux avoir toutes les infos, la doc, et l’aide de la communauté sur le site http://doc.ubuntu-fr.org/
    Tu peux également soit acheter soit télécharger gratuitement le livre « simple comme ubuntu » de Didier Roche, une mine d’info écrite dans un langage très simple et pas du tout réservé aux techniciens.

  7. Outre l’absence de virus, on peut aussi s’assurer qu’il n’y a pas de « back door » mise en place par l’éditeur… Et comme Linux est moins gourmand en ressources, on peut rester opérationnel plus longtemps avec un même poste de travail. Là aussi il y a des économies.

  8. @Ysgawin
    La récente infection par PDF cdu ministere c’est produite sous tous les systemes…
    Et il y a bien des backdoor au vu du nombre de serveurs zombies suit à une mauvaise administration du linux.
    @echaza
    Mandriva, ils ont quand même perdu l’appel d’offre contre Ubuntu au gouvernement français alors qu’ils sont français, leur récentes prises de têtes internes ont fait fuir pas mal de gros clients.