La GSMA se penche sur la sécurité de l’Internet des objets

Gestion des réseauxM2MMobilitéOperateursRéseauxSécurité
6 24 Donnez votre avis

La GSMA édite un guide en direction des opérateurs, fournisseurs de services et développeurs pour sécuriser l’exploitation de l’Internet des objets face à la multiplication des attaques.

« Il y a une quantité suffisante de preuves pour suggérer que des cyber-attaques se produisent déjà dans l’espace bourgeonnant de l’Internet des objets (IoT), annonce Alex Sinclair, directeur technique pour la GSMA, l’association des opérateurs. Si elles ne sont pas prises en charge correctement, ces attaques sont susceptibles d’inhiber la croissance et la stabilité de l’Internet des objets. » Et il serait dommage de freiner un marché évalué à 1 300 milliards de dollars d’ici à 2019.

C’est pourquoi la GSMA vient de mettre à disposition de ses membres, quelque 800 opérateurs et partenaires dans le monde, et de tous les acteurs de l’IoT, de nouvelles directives pour les accompagner dans l’approche du déploiement de réseau IoT et l’exploitation des données générées par les objets connectés. Articulé autour de trois parties (services, terminaux, et réseau), ce IoT Security Guidelines, dont l’aperçu fait, à lui seul, 44 pages, a été conçu par des opérateurs internationaux (AT&T, China Telecom, Etisalat, KDDI, NTT DOCOMO, Orange, Telefónica, Telenor, Verizon) et des équipementiers (7Layers, Ericsson, Gemalto, Morpho, Telit et u-blox).

Créer des services de confiance fiables

Ce guide, qui s’adresse aussi aux fournisseurs de services IoT, aux fabricants d’objets comme aux développeurs, met en avant les technologies et méthodes pour prévenir les menaces potentielles et la façon de les implémenter. Il fournit également les méthodes pour évaluer l’ensemble des composantes d’un service IoT afin de vérifier leur intégrité dans la collecte, le stockage et l’échange de données et leur capacité à déjouer une cyber attaque. « Celles-ci peuvent être surmontées si la sécurité d’un service IoT de bout en bout est soigneusement examinée par le fournisseur lors de la conception de ses services et qu’une technologie appropriée d’atténuation des attaques est déployée, assure Alex Sinclair. Une approche éprouvée et robuste à la sécurité permettra de créer des services de confiance fiables qui évolue au rythme du développement du marché. » Le prix à payer pour espérer tirer les milliards de dollars tirés des milliards d’objets qui se connecteront au fil des prochaines années.


Lire également
Haro sur la sécurité de l’Internet des objets
L’industrie pionnière de l’Internet des objets en France
Texas Instrument et le MIT élaborent une puce RFID inattaquable

crédit photo © mindscanner – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur