La Poste échange WiFi gratuit contre un courriel

MobilitéRéseauxWifi
5 23 Donnez votre avis

La Poste a annoncé la mise en place du WiFi gratuit dans plusieurs bureaux avec le soutien de WiFirst. Seul impératif pour l’usager : donner une adresse mail.

Et si 2016 marquait le réveil des entreprises publiques ou semi-publiques en matière de WiFi ? Après la SNCF qui a dévoilé son plan de déploiement, tout comme Air France, c’est au tour de la Poste de se jeter dans le bain du numérique. Dans le cadre de sa transformation numérique axée sur « la proximité » et le « lien de confiance avec les Français », La Poste va installer, au sein de ses points de vente, du WiFi gratuit pour tous les visiteurs.

Un premier objectif de déploiement est fixé pour la mi-2016. À cette échéance, le groupe postal compte proposer le service dans 200 de ses bureaux. Il vise les 750 d’ici à la fin de l’année… et à terme, selon le succès de l’expérimentation, éventuellement l’ensemble de son réseau, soit environ 10 000 points d’accès.

L’opérateur Wifirst, filiale du groupe Bolloré*, sera chargé de la mise en place de cette infrastructure à travers laquelle La Poste fournira un accès privilégié à ses offres, en mode multicanal, via un portail responsive. L’utilisation sera gratuite dans la limite de 30 minutes par jour… à condition de renseigner une adresse e-mail. Le plafond sera porté à 2 heures pour les titulaires d’un compte client La Poste.

Concernant l’utilisation des données, il sera appliqué la même politique de discrétion que pour la distribution du courrier, selon une source que Le Figaro dit « proche du dossier ». Les clients pourront donner leur avis directement sur le portail associé à la page de connexion.

Une stratégie numérique complète

Cette initiative, et plus globalement la stratégie digitale du groupe, fait l’objet d’une présentation au Lab Postal 2016, qui a lieu ces 8 et 9 février, avec une centaine de start-up qui exposent leurs projets.

Elle fait suite à l’équipement des guichetiers en smartphones et, plus récemment, à l’acquisition, par Sogec (filiale de La Poste spécialiste du marketing), de la start-up française CheckandTake, à l’origine de l’application de shopping géolocalisé Plyce.

Début janvier, La Poste avait accompagné la délégation French Tech au CES sous l’égide du programme « French IoT », pour soutenir l’innovation dans l’Internet des objets, avec une « plate-forme universelle » permettant d’interconnecter des données issues de multiples dispositifs « intelligents », rappelle ITespresso.fr.

* Spécialisé dans le déploiement et la gestion de réseaux Internet en résidences, Wifirst revendique 400 000 logements couverts avec 80 000 hotspots ; notamment dans des cités universitaires, mais aussi dans le tourisme (Pierre et Vacances), l’hôtellerie (Mercure, Novotel…), les bureaux et les zones publiques.

A lire aussi :

La Poste s’intéresse aux objets connectés

Après la gestion des accés, La Poste en route pour la fédération d’identités


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur