La renaissance des Google Glass passe par l’entreprise

DSIM2MMobilitéProjetsRéseaux
2 20 Donnez votre avis

Un rapport publié par la FCC évoque un objet connecté qui pourrait bien être les prochaines Google Glass. Une version des lunettes connectées orientée vers les entreprises.

Un nouvel appareil signé Google est passé entre les mains de la Federal Communications Commission. Un rapport intriguant de test a été publié sur le site Internet de l’organisme fédéral en charge du secteur télécoms aux USA.

Derrière la référence « A4R-GG1 » se cacherait un nouveau modèle de Google Glass.

Selon 9to5google, il serait question du modèle « Enterprise Edition » (EE), alors que la première version portait le nom de « Explorer Edition » (XE). Si Google a stoppé le programme Google Glass Explorer en janvier, la firme Internet de Mountain View n’a en effet pas abandonné pour autant le principe de lunettes connectées.

Tony Fadell, P-DG de Nest (spécialiste des objets connectés devenus propriété de Google), a repris en main le dossier avec la collaboration d’Ivy Ross qui avait initialement pris en charge le développement des lunettes connectées intégrées dans le lab Google X.

Le nouveau cap tendrait à lorgner vers le marché de l’entreprise avec comme point névralgique le streaming vidéo. Une manière d’éviter les écueils observés avec le modèle grand public ? Les raisons du retrait du programme Google Glass Explorer ne manquent pas. Mais, elles tournaient autour de suspicion d’intrusion dans la vie privée et des lieux publics (bars, restaurants, cinémas…). L’aspect technique a aussi probablement freiné le projet : comment combiner miniaturisation et autonomie ? Les réponses se trouvent peut-être dans le rapport de la FCC.

Une autonomie renforcée

On découvre que l’appareil en question supportera le Bluetooth LE (Low Energy) ainsi que le Wi-Fi ac (sur les bandes 2,4 et 5 GHz donc). Ces deux standards font la part belle à l’autonomie avec une consommation d’énergie moindre.

Tout porte à croire qu’il s’agit bien de Google Glass. Ainsi, l’appareil embarque une batterie non amovible qui se recharge via un câble USB. Il est même indiqué qu’un transfert de données peut être réalisé vers un PC à l’aide d’un tel câble.

Malgré la révélation de ce volet FCC, la mise sur le marché de la prochaine génération des Google Glass ne serait pas imminente. Google chercherait plutôt à étendre son test grandeur nature plus tard dans l’année, selon ITespresso.

Néanmoins, on repère des signaux de mouvement comme la récente publication d’une offre d’emploi pour la mise en production de masse d’un produit qui laissait penser à un « retour » des Google Glass.

Le programme Google Glass en édition Explorer avait été lancé aux Etats-Unis en 2013 puis décliné au Royaume-Uni à partir de l’été 2014.

Il permettait aux développeurs d’entrer dans un écosystème et d’acquérir des lunettes connectées au tarif de 1500 dollars.

A lire aussi :

 

Google Glass recrute pour une remise en production massive ?

Google Glass 2 : la vengeance ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur