Todd Bradley, responsable du Personal Systems Group chez HP

La tablette Microsoft Surface ne convainc pas HP. La faute à ARM ?

Microsoft Surface ? HP n’y croit pas. La firme préfère miser sur des produits x86. Les arguments qu’elle avance sont-ils toutefois tenables ? Voici notre analyse.

Interrogé par nos confrères de CITEworld, Todd Bradley, patron de la division PC et imprimantes de HP, se veut plutôt critique envers la tablette de Microsoft, Surface. « Je peux difficilement la considérer comme compétitive », explique-t-il.

Et de préciser sa pensée en indiquant que ce produit est « mal distribué », « lent » et « trop cher ». Selon lui, la place qu’occupe Surface sur la scène médiatique n’est pas méritée.

Voici qui pourrait ressembler à une nouvelle bourde en termes de communication. Rappelons que le patron d’Intel, Paul Otellini, avait déjà égratigné Windows 8, avant de tempérer ses propos.

ARM accusé de tous les maux ?

Todd Bradley profite de l’interview consentie à CITEworld pour préciser la stratégie de HP en matière de tablette : la firme mise sur des produits x86, qui se veulent plus puissants, avec des écrans de grande taille, et – surtout – une compatibilité avec les PC traditionnels.

De son discours ressortent quelques idées reçues, la première étant que la lenteur de Windows RT est surtout due à l’ARM et que, au final, la présence d’une puce ARM fait de la tablette Surface un produit impropre à une utilisation en environnement professionnel.

Un avis qui n’est pas sans fondements, puisqu’il est partagé par la plupart des acteurs de l’industrie, à commencer par Microsoft, qui tente de se persuader que sa Surface Pro (sous technologie x86) réussira là où la Surface (sous technologie ARM) échoue actuellement.

Reste à savoir ce que le public, qui reste le seul décideur, pensera de ce positionnement.

La déception au bout du chemin ?

Nous avons eu l’occasion de mettre côte à côte des tablettes Windows 8 et Windows RT de mêmes gammes. Notre verdict : Windows RT sur un ARM Nvidia Tegra se montre visiblement plus efficace que Windows 8 sur un x86 Intel Atom. Fluidité et puissance sont de la partie.

Fort logiquement, le rapport de force s’inverse avec les Core i d’Intel. Mais les prix ne sont alors plus les mêmes.

Côté logiciels, oui, Windows RT est plutôt mal loti, alors que Windows 8 propose une compatibilité avec les applications des précédentes moutures de l’OS Microsoft. Dans ce sens, les Elite Pad d’HP ou Surface Pro de Microsoft ont effectivement une carte à jouer. Sauf que ces applications ne seront de toute façon pas compatibles avec les terminaux Windows Phone 8.

Faute de pouvoir faire tourner le même applicatif en mode desktop, tablette et smartphone, les entreprises pourraient bien choisir une autre voie : celle de l’application web, ou pire (pour Microsoft), celle de l’application native… Android.

Là encore, le public décidera.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – À la découverte de Windows 8
Quiz Silicon.fr – À l’écoute de Windows Phone 8

David Feugey

Auteur: David Feugey

Journaliste Silicon.fr

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

David Feugey David Feugey David Feugey David Feugey

Cloud : Accélérateur de Business

Tout savoir sur les atouts Cloud pour la DSI !
Accédez au site Cloud : Accélérateur de Business et découvrez les dossiers et articles dédiés au Cloud, visualisez les vidéos interviews et témoignages clients et téléchargez gratuitement les études et livres blancs.

Derniers commentaires




4 replies to La tablette Microsoft Surface ne convainc pas HP. La faute à ARM ?

  • Le 16 novembre 2012 à 19:17 par jymesnil

    Les entreprises ont déjà choisi la plateforme Apple iPad et iPhone….androïd ne semble pas réellement percer en entreprise, la fragmentation de l’os et des matériels est un maquis…si les entreprises utilisent de plus en plus le cloud et surtout HTML5 il n’y a pas d’intérêt à s’encombrer de windows, quant à Androïd un frontal ne s’affichera pas de la même manière selon les matériels androïd et windows ?!

  • Le 18 novembre 2012 à 2:28 par pantou

    +1
    faut vraiment meconnaitre le marché des tablettes en entreprises pour citer android..

  • Le 19 novembre 2012 à 11:44 par jacti

    Les entreprises ne choisissent pas Androïd comme alternative à Windows (8 ou RT) pour les tablettes puisqu’elles ont déjà choisi l’iPad et l’iPhone, souvent sous la pression de leurs salariés.

  • Le 19 novembre 2012 à 14:14 par triste_lune

    mouais alors ca toute les entreprise n’applique pas la meme politique
    dans ma boite seul la direction general sous la pression des gens de la direction general ont droit a appel et encore avec validation du grand patron uniquement
    pour les autres c’est android et dans les deux cas cela marche tres bien avec nos serveur exchange
    mais l’arrivé de windows peut changer la donne au moins pour les tablette effectivement les seul tablette son des ipads (toujours uniquement pour la direction general) mais vu qu’aucune solution n’a été trouvé a ce jours pour gerer les histoire de fichier office sur ces tablettes autrement qu’en utilisant une connexion a distance a un serveur sous windows avec office d’installé les tablette windows supportant office en natif pourrais bien remplacer les ipad un jours ….

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

X
Connexion S'enregistrer

Connectez-vous pour accéder à tout notre contenu.
Si vous n'avez pas encore de compte,
S'enregistrer GRATUITEMENT

perdu ?
Connexion S'enregistrer

Enregistrez-vous gratuitement pour avoir un accès illimité à tout notre contenu.

Vérifiez votre email

Merci de votre enregistrement. Nous venons de vous envoyer un email contenant un lien pour confirmer votre adresse.
(si vous ne recevez pas l'email dans quelques minutes, vérifiez votre boîte spam).

Oh, vous avez perdu votre mot de passe ?

Pour recevoir votre mot de passe, entrez l'adresse email utilisée pour vous inscrire.

Ou essayer de vous connecter à nouveau.