L’action Apple malmenée en bourse, sur fond de crise chinoise

MacMobilitéPoste de travailSmartphones
Apple Store Chine
4 5 Donnez votre avis

2,5 % de baisse lundi, 3,2 % mardi : l’action Apple est malmenée sur le Nasdaq. Prises de bénéfices et contre performance des iPhone en Chine expliquent cette tendance.

L’été est décidément bien morose sur les places financières. De peur de voir certaines actions plonger, les investisseurs optent pour une prise de bénéfices avant leur départ en congés. En particulier pour les valeurs dont l’évolution à court terme pose problème.

C’est le cas de Twitter, qui a récemment atteint son plus bas historique (le titre atteignait hier 29,34 dollars)… mais aussi celui d’Apple. La société en est à son cinquième jour consécutif de baisse. Et c’est cette semaine qui se révèle être la plus difficile.

Vendredi, l’action Apple clôturait à 121,30 dollars sur le Nasdaq. Contre 123,09 dollars à l’ouverture le lundi 27 juillet. Lundi 3 août, l’action cédait 2,5 % en passant de 121,50 à 118,44 dollars. Le mouvement à la baisse s’est accentué mardi, avec une chute de 3,2 %, pour atteindre les 114,64 dollars, et un fort volume de transactions (2,7 fois supérieur à la moyenne des trois derniers mois).

En deux jours, la capitalisation boursière de la firme à la pomme a fondu de 39 milliards de dollars (elle est actuellement de 653,76 milliards de dollars).

La source d’inquiétude est la Chine

Le plus gros de la tempête n’est peut-être pas encore passé. Dans les échanges hors séance, l’action perd actuellement 0,73 %.

C’est la Chine qui est la source de ces doutes concernant l’évolution de l’activité de la firme. La crise chinoise a certes un impact fort, mais ce sont surtout les résultats d’Apple qui inquiètent ici. La société n’arrive en effet pas à dépasser les acteurs locaux sur le marché des smartphones. Xiaomi et Huawei se placent ainsi devant la firme de Cupertino. Ceux qui voyaient en la Chine le nouveau marché clé d’Apple doivent donc réviser leur analyse.

À lire aussi :
Samsung reste le leader des smartphones, devant Apple et Huawei
Apple : des records et des faiblesses pour les résultats trimestriels
Apple se paye Linx, spécialiste de la photo numérique… pour l’iPhone 7 ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur