L’action d’IBM a gagné 3,4 millions de pourcents en 100 ans

CloudRégulations
4 53 Donnez votre avis

En 1915, la société qui allait devenir IBM était introduite à la Bourse de New York. Depuis l’action a pris plus de 3,4 millions de pourcents en 100 ans. Une mise en perspective face aux faiblesses actuelles de l’action.

Le 11 novembre 1915, la société Computing-Tabulating-Recording Co (devenue par la suite IBM) était cotée pour la première fois au New York Stock Exchange. Pour les investisseurs à très long terme, ce placement peut représenter une aubaine. Jugez plutôt, l’action IBM a été introduite à 47 dollars à l’époque. Au bout de 100 ans, l’actionnaire détient 11 879 actions pour un montant de 1,6 million de dollars, soit une augmentation record de 3,4 millions de pourcents.

Pendant ce siècle boursier, Big Blue a traversé plusieurs crises, la Grande Dépression de 1929, la Seconde Guerre Mondiale, l’éclatement de la bulle Internet, etc. L’entreprise a su se transformer au fil des années, comme nous l’avions montré à l’occasion du 100ème anniversaire d’IBM France. Le spécialiste des cartes perforées a su prendre la vague des ordinateurs dans les années 50, puis celle de l’informatique professionnelle avec les mainframes dans les années 80. C’est à cette période également que le PC fait son apparition.

Pour autant, la situation actuelle d’IBM préoccupe les analystes financiers. Il faut dire que la société a affiché des revenus en baisse sur les 14 derniers trimestres. Certains reprochent à IBM le retard pris dans le Cloud. Il s’est depuis rattrapé avec le rachat de SoftLayer et le développement de son offre BlueMix pour le PaaS. L’entreprise a su se recentrer sur certaines activités en abandonnant l’activité PC et la branche serveur x86 à Lenovo. Parmi les innovations, Watson est devenu le fer de lance de la firme en devenant une division à part entière. L’informatique cognitive est en train de se répandre sur plusieurs marchés verticaux (santé, éducation, banques, etc). Enfin, rappelons qu’IBM est le champion toutes catégories en matière de brevets, dans le mobile notamment et commence à occuper une place importante des brevets sur le Cloud.

A lire aussi :

Les jeunes ingénieurs européens préfèrent IBM

Amazon et IBM s’intéressent à la météo

Pincasso / Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur