Le CEO d’Infosys démissionne dans un climat délétère

ProjetsSSII

Vishal Sikka n’est plus le CEO d’Infosys. Il part dans un climat de profonds désaccords internes et attaques personnelles.

La SSII indienne est en pleine turbulences. Son CEO, Vishal Sikka a remis sa démission au conseil d’administration. Dans son blog, il a expliqué les raisons de son départ surprise, « Ces derniers mois et trimestres, nous avons été la cible d’attaques fausses, dénuées de fondements, malveillantes et de plus en plus personnelles ». Le dirigeant fait référence à différentes rumeurs concernant des augmentations de salaires de plusieurs responsables de la société pour fermer les yeux sur des irrégularités.

Outre les attaques personnelles, Vishal Sikka était en conflit ouvert avec les fondateurs d’Infosys (détenant encore près de 13% du capital). Récemment, ils remettaient en cause des augmentations de salaires accordées à Sikka et Rao, ainsi que des indemnités de départ accordées à d’autres cadres, dont l’ancien directeur financier Rajiv Bansal. Les critiques portaient également sur les performances et la gestion de l’entreprise.

Dans son blog, Vishal Sikka balaye ces critiques et rappelle son bilan. Depuis son recrutement en 2014, Le turn over des salariés a régressé de 23 à 17%, les performances financières ont été améliorées, une orientation stratégique vers l’intelligence artificielle et la mise en place d’une nouvelle culture d’entreprise.

Pour le remplacer, Infosys a nommé U.B. Pravin Rao, directeur opérationnel, comme directeur général intérimaire. Il sera sous la responsabilité de Sikka qui occupera le poste de vice-président en attendant la nomination d’un nouveau directeur général, ce qui devrait arriver au plus tard fin mars 2018.

A lire aussi :

Infosys crée 10 000 emplois aux US

HPE se désengage de la SSII indienne Mphasis


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur