Le créateur de JavaScript lance son navigateur web, Brave

AppsLogicielsMobilitéNavigateursOpen SourcePoste de travail
5 34 Donnez votre avis

L’ex-patron de Mozilla Brendan Eich présente un nouveau navigateur web, qui entend remettre de l’ordre dans les mauvaises pratiques sévissant sur la Toile.

Brendan Eich, cofondateur de Mozilla et créateur du langage de programmation JavaScript, revient sur le devant de la scène avec un nouveau projet, Brave.

Le navigateur web Brave bloque automatiquement les systèmes de tracking suivant à la trace les internautes sur la Toile. Il empêche également l’affichage des publicités chargées de véhiculer des malwares. Enfin, il redirige automatiquement l’utilisateur sur la version HTTPS d’un site, lorsque cette dernière est disponible.

Bref, Brave propose en standard l’équivalent des extensions HTTPS Everywhere et Privacy Badger de l’Electronic Frontier Foundation. De quoi rééquilibrer l’expérience de surf, sans altérer les revenus légitimes des sites.

Objectif : réparer le web

Brave est accessible en mode desktop (Windows, OS X, Linux) et mobile (Android et iOS). Contre toute attente, ce n’est pas Firefox qui sert de base à l’ensemble de cette offre. En mode desktop, c’est Electron qui est aux manettes (basé sur Chromium). Sous Android, c’est le butineur Link Bubble Browser qui sert de base à Brave. Sous iOS enfin, c’est Firefox qui est aux commandes.

Brave a pour ambition de régler un des problèmes les plus stratégiques du web : son financement. Aujourd’hui, face à la déferlante de publicités et d’outils de suivi, de nombreux internautes optent pour des systèmes de blocage du contenu indésirable, mettant ainsi en danger les sites s’appuyant sur la publicité pour leur financement.

À lire aussi :
Brendan Eich, le créateur de JavaScript, prend la tête de Mozilla
Mozilla : la polémique autour du mariage gay pousse Brendan Eich à la démission
Brendan Eich met un terme à son aventure chez Mozilla


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur