Dépenses IT : le Cloud progresse et le hardware à la peine

CloudDatacentersEditeurs de logicielsLogicielsMiddlewarePCPoste de travailProjetsSSII
5 58 Donnez votre avis

Tous les chiffres sont dans le rouge en 2015 en matière de dépenses IT… sauf le marché des datacenters, qui progresse de 1,8 %. Focus sur la France avec des dépenses en retrait de 1%.

Gartner vient de faire le point sur les dépenses IT mondiales enregistrées en 2015. La chute a été assez marquée, avec une baisse de 5,8 % par rapport à 2014 à 3517 milliards de dollars. C’est 216 milliards de dollars de moins qu’en 2014.

Un dollar fort est une des principales causes de cette baisse. Des réductions de prix sur le secteur des télécoms (qui ont pour vocation à se pérenniser), un départ de crise en Chine en fin d’année, et un inventaire important de serveurs inutilisés dans les datacenters, sont toutefois également à prendre en compte.

Le secteur des datacenters progresse de 1,8 % à 170 milliards de dollars. Et c’est le seul, car toutes les autres branches du monde IT cèdent du terrain : logiciels, -1,4 %, à 310 milliards de dollars ; services IT, -4,5 %, à 912 milliards de dollars ; terminaux, -5,8 %, à 653 milliards de dollars ; services de communication, -8,3 %, à 1472 milliards de dollars.

Légère hausse sur 2016

Au niveau mondial, Gartner promet une hausse des dépenses IT de 0,6 % en 2016, à 3536 milliards de dollars. Pas de quoi rattraper la baisse constatée sur 2015. Il faudra probablement attendre 2019 pour retrouver les niveaux de 2014… Sauf si la crise chinoise fait plus de dégâts qu’attendu.

Malgré une baisse annoncée dans les équipements des datacenters début 2016 (voir l’article « La demande en serveurs devrait se réduire chez les grands noms du Net »), Gartner y voit une croissance sur l’année de 3 %, à 175 milliards de dollars.

Le marché du logiciel devrait rebondir, estime Gartner, avec une forte hausse de 5,3 %, à 326 milliards de dollars. Une montée que le cabinet d’analyse ne justifie toutefois pas avec précision.

Les services IT devraient progresser de 3,1 % en 2016, à 940 milliards de dollars. Un phénomène de rattrapage face à une très mauvaise année 2015. Gartner estime également qu’une adoption croissante des infrastructures Cloud boostera les chiffres de ce secteur.

Et toujours des baisses

Les devices feront encore grise mine en 2016. Le cabinet d’analyse estime que ce marché va perdre 1,9 % cette année, à 641 milliards de dollars.

Les devices regroupent : les PC, dont les ventes s’effritent continuellement ; les tablettes, en nette perte de vitesse ; les téléphones mobiles, dont les smartphones, qui passeront à une croissance à un chiffre en 2016 ; les imprimantes. Côté smartphones, il est à noter que la chute des prix des terminaux va aussi jouer sur la baisse des dépenses. Après des années de vaches maigres, le marché du PC devrait pour sa part limiter la casse, du fait de la popularité des machines ultraportables.

Autre secteur en repli, celui des télécoms, qui va perdre 1,2 %, à 1454 milliards de dollars. Les abonnements de plus en plus abordables n’expliquent pas tout. C’est l’abandon (parfois partiel) du roaming en Europe et en Amérique du Nord qui devrait plomber le plus le secteur en 2016.

Les dépenses en France en léger retrait

Contrairement à la tendance mondiale d’une croissance ténue pour 2016, l’Hexagone va connaître une baisse de 1% des dépenses IT par rapport à 2015, nous rapporte John Lovelock, responsable des prévisions chez Gartner.

Dans les grandes lignes, le montant global des dépenses en France s’établira à 90, 2 milliards d’euros. Les terminaux généreront 13,5 milliards d’euros de dépenses, 4,3 milliards d’euros pour les systèmes pour datacenter, 9,16 pour le Software, 27,8 pour les services IT et 35,3 pour les services de communication.

Tous les secteurs ne sont pas impactés par le ralentissement et par le dollar fort. Ainsi les applications métiers (+5,2%) et les services IT (2,5%) progressent fortement dans l’année qui vient avec une forte inclination pour le Cloud. A l’inverse, on retrouve un désamour croissant pour le hardware avec une chute de près de 12% pour le stockage. Déclin des dépenses aussi pour les PC et les tablettes (-11,8%) et les téléphones mobiles (-6%).

À lire aussi :
Semi-conducteurs : le dollar fort plombe le marché, Intel toujours en tête
Les datacenters et le IoT soutiennent les résultats d’Intel en 2015
La baisse des ventes de PC desktop devrait se tasser en 2016

Crédit photo : © Violetkaipa – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur