Le marché des smartphones moins en forme que prévu pour 2016

MobilitéRégulationsSmartphones
2 0 Donnez votre avis

Les ventes de smartphones devraient limiter leur progression à 3,2% en 2016. Soit plus de 2 points sous les précédentes prévisions d’IDC.

Avec le milieu de l’année en approche, IDC commence à avoir une perspective plus claire sur ses prévisions de ventes de smartphones en 2016. Lesquelles sont de moins en moins réjouissantes pour le marché. La progression des ventes de smartphones devraient ainsi se limiter à 3,2% cette année avec 1,48 milliard d’unités. Un taux de progression que IDC révise en baisse de 2,6 points par rapport à sa précédente prévision.

Ce ralentissement s’explique par un changement de comportement dans les habitudes d’achat des consommateurs. Les offres avec engagement cèdent notamment la place à des achats directs ou mensualisés ce qui tendrait à repousser les dates de renouvellement des terminaux. « «Les consommateurs sont désormais informés sur comment et où acheter leurs smartphones, ce qui ouvre de nouvelles portes aux constructeurs et fait perdre un certain contrôle des canaux traditionnels sur la distribution, souligne Ryan Reith, vice-président du programme avec Worldwide Quarterly IDC mobile Phone Tracker. Les smartphones vendus par les e-commerçants ont augmenté de 65% en 2015 et devraient représenter environ 12% des livraisons de smartphones en 2016, contre seulement 4% en 2013. Les consommateurs sont plus exigeants sur la marque qu’ils veulent et sont en même temps en mesure de mieux négocier. »

Android, seul gagnant en vue de 2016

La plate-forme Android souffrira moins qu’iOS de cette tendance consumériste. Les demandes de smartphones sous l’OS de Google atteindront 1,24 milliard d’unités si tout va bien, en hausse de 6,2% par rapport à 2015 (et 1,57 milliard en 2020). La baisse des prix continue des terminaux (avec un prix moyen attendu à 218 dollars et moins de 200 en 2019) devrait aider Android à passer de 81% de part du marché en 2015 à près de 84% en 2016. En revanche, la consommation d’iPhone devrait ralentir de 2% passant de 232 millions à 227 millions d’une année sur l’autre pour tomber à 15,3% de part du marché.

IDC pense néanmoins qu’Apple peut retrouver le chemin de la croissance à partir de 2017, notamment grâce à ses modèles SE dits d’entrée de gamme. Quant à Microsoft et sa stratégie qui se tourne vers l’offre aux entreprises avec un hypothétique futur Surface Phone aux allures très haut de gamme, l’éditeur de Windows n’est pas prêt de regagner des points sur le marché. Et devrait même s’effondrer de plus de 61% en 2016 avec à peine plus de 11 millions de ventes. Ce qui lui confèrera une part de 0,8%. Plus dure sera la pente…

IDC smartphones forecast 2016


Lire également
Ventes de smartphones : une croissance à un seul chiffre en 2016
1,29 milliard de smartphones vendus en 2015
Plus d’objets connectés que de smartphones dès 2018

crédit photo © Kwangmoozaa – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur