Le marché du WLAN décline en début d’année

MobilitéRégulationsRéseauxWifi

Le marché des solutions Wifi commence l’année 2017 en recul. Mais ça ne va pas durer promet IDC.

Le marché des réseaux sans fil (WLAN) commence mal l’année. Avec 2,15 milliards de dollars de chiffre d’affaires, les ventes mondiales de routeurs et points d’accès sans fil, Wifi principalement, ont connu un recul de 0,8% au cours du premier trimestre 2017 comparé à celui de 2016, selon les chiffres communiqués par IDC.

Hausse ralentie des besoins de l’entreprise

Un recul entrainé essentiellement par le marché résidentiel, avec une baisse de 7% pour 913 millions de dollars, alors que les besoins des entreprises se sont accrus de 4,4% d’une année sur l’autre pour atteindre 1,24 milliard. Néanmoins, la hausse de 2017 du secteur professionnel reste inférieure à celle de 2016. Il y a un an, le marché du WLAN pour les entreprises enregistrait une croissance de 8,6%.

Pas de quoi s’inquiéter, considère IDC. « La demande de renouvellement des réseaux, les initiatives de transformation numérique et la poursuite de la maturation du 802.11ac Wave 2 sont des indicateurs positifs pour une croissance plus forte en cours pour 2017. » Néanmoins, « les inquiétudes économiques et les risques géopolitiques dans certains segments peuvent entraver la croissance en 2017 », préfère prévenir l’analyste Nolan Greene.

Le 802.11ac et rien que le 802.11ac

La tendance de la demande est quasiment intégralement portée par les solutions en 802.11ac. La technologie qui assure les accès en double fréquences (2,4 GHz et 5 GHz) est présente aujourd’hui dans près de 71% des routeurs et points d’accès vendus sur la période et génère 84,7% du chiffre d’affaires. Aux dépens de la précédente génération technologique, le 802.11n, qui devrait disparaitre des ventes à l’horizon 2018.

Une fois n’est pas coutume, c’est la zone Amérique latine qui montre la plus forte dynamique sur les solutions WLAN début 2017 avec une hausse de 28,4% notamment porté par les besoins d’équipement de la ville de Mexico (+116%). L’Europe Centrale et de l’Est suit avec une progression de 18,6% notamment grâce au retour de la Russie (+49,1%) et de la Hongrie (+48,4%). L’Asie (hors Japon) maintient une consommation soutenue (+16,2%) tandis que le marché japonnais reste dynamique (+11,1%). Plombés par la chute du Royaume-Uni (-15,3%), les besoins en Europe de l’Ouest sont plus modérés : +2,5%. A peine mieux que ceux de la zone Afrique et Moyen-Orient (+2,2%). L’Amérique du Nord est la seule région à voir le marché reculer : -2,8%.

Huawei explose

Le classement des principaux fournisseurs de points d’accès Wifi reste peu ou prou le même d’une année sur l’autre. Cisco reste en tête et maintient son chiffre d’affaires (+0,2%) mais perd des parts de marché (43,4% début 2017 contre 45,2% début 2016). Des parts notamment gagnées par Aruba-HPE dont la part de marché passe de 13,5% l’année dernière à 16,2%. Ubiquiti impressionne avec un gain de 47,5% d’une année sur l’autre pour atteindre 6,1% du marché. Le bringuebalement de Ruckus passé entre les mains de Brocade puis de Arris n’a pas profité au constructeur fondé par Selina Lo qui a reculé de plus de 22% sur l’année pour se maintenir à 5,7% du marché. Néanmoins, sa part remonte en comparaison des 5,1% du quatrième trimestre 2016. Enfin, l’évolution la plus spectaculaire est celle de Huawei. A l’image de son mouvement sur le marché des infrastructures Cloud, le constructeur chinois voit sa croissance exploser de près de 230% en un an. Mais ses 3,7% de part de marché ne menacent pas la concurrence. Pas encore.

 


Lire également
Le Wifi 802.11ac s’impose dans les entreprise
Dan Rabinovitsj, Brocade Ruckus : « Wifi et LTE sont complémentaires »
Cisco et Ericsson s’unissent pour l’optimisation du WiFi


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur