Le marché européen de l’IT dépassé par les Etats-Unis et l’Asie

Réseaux
0 4 Donnez votre avis

En 2011, l’économie des nouvelles technologies devrait atteindre 553 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Un marché généré pour moitié par l’Allemagne, l’Angleterre et la France.

Le marché européen (zones Ouest et Centrale) de l’IT devrait atteindre 553 milliards d’euros cette année. Soit une progression annuelle de 3,8 %, selon le rapport European Information And Communications Technology Market 2011 To 2012 de Forrester Research. Un marché freiné par les services de télécommunication. Sans ça, il s’élèverait à 4,5 %.

Ce qui est peu. Notamment par rapport au marché des Technologies de l’Information aux Etats-Unis qui progressera, cette année, de 6,4 %. Soit un chiffre d’affaires attendu de 738 milliards d’euros. La zone Asie-Pacifique se montre également dynamique avec 675 milliards d’euros.

Toujours selon l’analyste, la croissance du marché européen des nouvelles technologies sera essentiellement portée par les investissements logiciels (+6,9 %), et les services de conseils et d’intégration des systèmes (+5,9 %). Néanmoins, il s’agit d’un marché très morcelé. « L’Europe en tant que marché ICT (Information & Communications Technology) monolithique est un mythe, annonce Andrew Bartels, vice président et analyste principal chez Forrester sur son blog. Pour comprendre le marché, il faut approcher l’Europe par pays et non dans son unité géographique. »

Répartition géographique du marché de l'IT dans le monde selon Forrester Research.
Répartition géographique du marché de l'IT dans le monde selon Forrester Research.

Pays par pays, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni représentent à eux-seuls 50 % du marché de l’IT. L’Allemagne et la France se distinguent notamment comme plus gros acheteurs d’IT consulting et de services d’intégration de systèmes. L’accord signé entre France Telecom et Deutsch Telekom n’est peut-être pas totalement étranger à cet état de fait. Néanmoins, les pays nordiques et le Benelux dépassent la France en matière d’équipements informatiques tandis que l’Espagne s’inscrit comme la championne de la consommation des équipements télécom. Et si le Royaume-Uni se distingue comme le plus gros marché d’outsourcing en IT (malgré les déboires économiques de l’Irlande du Nord). La France se rattrape en tant que plus grand marché logiciels.

En termes de marché, l’Allemagne s’impose avec 99 milliards d’euros. La Grande-Bretagne s’accroche avec 92 milliards tandis que la France suit d’un peu plus loin avec 85 milliards. En queue de peloton, la Grèce fait bonne figure à 8 milliards d’euros au regard de sa situation économique, suivi du Portugal (6 milliards) et de l’Irlande (3 milliards d’euros). Au milieu, l’Espagne et les Pays-Bas alimentent le marché à hauteur de 54 et 31 milliards respectivement. L’Islande fait pâle figure à 500 millions d’euros. A noter que la taille du pays n’est pas essentielle. Ainsi la Russie ne compte «que» pour 22 milliards d’euros.

Bref, 2011 sera une petite année pour le marché de l’IT en Europe. Mais la situation devrait s’améliorer l’année suivante. « A noter que les perspectives semblent meilleures pour 2012, où les achats de logiciels devraient connaitre une embellie avec une croissance de 9.8 % », indique Forrester.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur