Le marché français du M2M explose au premier trimestre 2017

M2MMobilitéOperateursRégulationsRéseaux

Le marché mobile a connu une bonne dynamique en France au premier trimestre. Et compte désormais plus de 73 millions de SIM en service.

Le marché mobile français a connu une dynamique réjouissante pour ses acteurs au premier trimestre 2017. Le nombre de cartes SIM en service (hors M2M) a dépassé les 73 millions au 31 mars, rapporte l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) dans son nouvel observatoire des marchés. Soit une croissance annuelle de 1,7% qui se traduit par près de 75 000 cartes nouvellement activées sur la période et 1,2 million sur l’année. Un taux de croissance qui bat tous les records de ceux de 2016 (avec un plafond à 1,2% au quatrième trimestre).

Arcep marché mobile 2017 T1

Ce dynamisme est presque exclusivement porté par les offres forfaitaires. Elles ont attiré 574 000 utilisateurs dont 500 000 qui ont abandonné leur offre prépayée. Les communications illimitées et l’explosion, fin mars, des volumes de data Internet entrainée par l’initiative de Free ne sont peut-être pas étrangères à ce mouvement. D’ailleurs, seuls les opérateurs de réseau (SFR, Orange, Free et Bouygues Telecom) en profitent pour l’heure avec un accroissement de leur parc d’abonnés de 160 000 alors que les MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) cèdent 110 000 clients. Leur part de marché s’établit désormais à 10,5% avec 7,4 millions de cartes opérées. Il restera néanmoins à voir comment ces hausses se traduisent en matière de résultats financiers pour les quatre opérateurs nationaux.

70% des forfaits résidentiels sont sans engagement

Autre signe de la dynamique concurrentielle, les utilisateurs de téléphones mobiles changent toujours autant d’opérateurs en France. Environ 1,6 million d’utilisateurs ont ainsi conservé leur numéro de téléphone en basculant d’un opérateur à l’autre sur la période. Certes en recul par rapport au pic de 2,3 millions constatés au quatrième trimestre 2016, mais qui progresse néanmoins de 3,4% en un an. Qui plus est, les forfaits sans engagement restent toujours aussi attractifs. Ils ont progressé de 0,8 point sur le trimestre et de 4,5 points en un an. Au 31 mars, ils totalisent 65,8% des forfaits en métropole. Avec des pics à 70,7% pour le seul marché résidentiel.

Bonne dynamique professionnelle

Le marché de l’entreprise conserve également son dynamisme. Le trimestre a vu arriver plus de 50 000 nouvelles lignes professionnelles sans fil. Pour le 4e trimestre consécutif. Signe de l’adoption de la mobilité au sein des organisations. Un rythme de croissance de 3% environ que l’on n’avait pas vu depuis 2015. Ce marché totalise aujourd’hui quelque 8,2 millions de cartes SIM.

Mais le secteur le plus dynamique est celui des puces dédiées aux communications entre objets, les M2M (Machine to Machine). Leur nombre, certes modeste en regard du volume d’objets connectés dans leur ensemble, frôle les 12,7 millions à la fin du premier trimestre 2017. Soit 932 000 SIM supplémentaires d’un trimestre à l’autre. Et l’accroissement annuel (+2,9 millions d’unités) explose de plus de 30%. Du jamais vu depuis les débuts de ce marché. 2017, année du M2M ?

Arcep marché mobile M2M 2017 T1


Lire également
Timide retour à la croissance pour le secteur des télécoms français
L’Arcep inaugure la cartographie enrichie de la couverture mobile
Baisse en vue des coûts des terminaisons mobiles en France


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur