Le marché mobile frôle les 73 millions de cartes SIM en France

M2MMobilitéOperateursRégulationsRéseauxSurveillance

Bien que proche de la saturation, le marché mobile continue de progresser en France. Grâce aux forfaits et aux besoins des entreprises.

Certes, la croissance est faible mais elle est bien réelle. Avec près de 73 millions de cartes SIM en service en France au 31 décembre 2016 (72,966 millions précisément), le marché mobile a bénéficié d’une hausse annuelle de 1,2%. Un taux dans la tendance des deux précédents trimestres. Cela se traduit par 471 000 nouvelles puces pour téléphone mobile activées au cours du quatrième trimestre et 862 000 sur l’ensemble de l’année.

Un marché essentiellement porté par les 733 000 forfaits souscrits au cours du dernier trimestre alors que le volume de cartes prépayées recule de 262 000 unités. Recul ininterrompu depuis l’émergence des forfaits sans engagements avec l’arrivée de Free sur le secteur en 2012. Résultats, près de 61,6 millions de lignes mobiles bénéficient d’un forfait contre moins de 11,38 millions de cartes prépayées. D’ailleurs, le nombre de cartes effectivement actives s’est accru de 880 000 (369 000 sur le trimestre) pour s’élever à 70,65 millions. « Au total, le taux d’activité des cartes SIM est stable à 96,8% », indique l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) dans son Observatoire du marché des services mobiles du quatrième trimestre 2016.

Le recul des MVNO

Les opérateurs de réseaux, Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR, sont les seuls bénéficiaires de la hausse du marché. Les MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel) voient leur marché reculer de 70 000 sur le trimestre après avoir bondi de 228 000 au troisième trimestre. Ce qui leur permet néanmoins d’afficher une croissance de 2,3% par rapport à décembre 2015. Mais leur part sur le marché se réduit à 10,7% contre 10,8% le précédent trimestre. Ce qui reste toujours plus élevé que les 10,6% d’il y a un an.

Probablement porté par la guerre des promotions de fin d’année, le trimestre a également connu un nouveau record de portabilité des numéros. Plus de 2,3 millions de lignes ont ainsi changé d’opérateurs les trois derniers mois de l’année dépassant de 300 000 le précédent record du dernier trimestre de 2015. A 64,7% (ou près de 38,9 millions de SIM), la part des forfaits sans engagement n’a jamais été aussi élevée. Elle atteint même les 70% (36,35 millions) sur le seul marché résidentiel.

La bonne tenue des entreprises

Moins fluide, le marché entreprise progresse de 73 000 unités sur le trimestre et atteint désormais 8,15 millions de SIM, hors M2M (Machine to Machine). Soit une hausse de 2,5% pour un secteur qui dépasse les 11% du marché mobile global. A noter que les cartes SIM exclusivement Internet (data) s’élèvent à 1,17 million d’unités chez les professionnels (soit 14,4% du parc) et 2,4 millions sur l’offre résidentielle (3,9% du parc).

Le marché des SIM M2M exclusivement utilisées pour connecter des objets et autres machines au réseau mobiles dans le cadre d’applications professionnelles garde la forme. A 11,74 millions, son volume de puces progresse de 808 000 sur le trimestre. La meilleure progression de l’année. Cela se traduit par une hausse de 11,1% sur l’année. Un marché quasi exclusivement opéré en métropole. Seules 26 000 cartes M2M sont exploitées outre mer. Plus globalement, les départements « exotiques » de la France concernent 2,6 millions de SIM (dont 2,36 millions actives). Soit un taux de pénétration qui se rapproche de 121% contre moins de 110 % pour la métropole.


Lire également
Près de 30 millions d’abonnés 4G en France
eSIM : pourquoi la carte SIM embarquée fait saliver Gemalto
Les entreprises, planche de de salut pour le marché mobile Français


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur