Le moteur Chakra du navigateur Edge bascule en Open Source

CloudDéveloppeursLogicielsNavigateursOpen SourceOSPoste de travailProjets
Microsot Edge - Spartan
4 10 Donnez votre avis

Annoncé en décembre, Microsoft a mis à disposition dans GitHub le code de son moteur JavaScript Chakra qui pilote le navigateur Edge.

A l’occasion de la conférence JSConf organisée en décembre dernier, Microsoft annonçait que les éléments de son moteur JavaScript Chakra réunis au sein de ChakraCore deviendraient open source début 2016.

La firme de Redmond a tenu ses promesses puisque ChakraCore est dès à présent disponible sur GitHub. Alors que Chakra est au cœur du navigateur Internet Microsoft Edge et de la plateforme universelle Windows sur Windows 10, ChakraCore se compose du parser (analyseur syntaxique), de l’interpréteur, du compilateur JIT (Just-In-Time) et du ramasse-miettes (destiné à la gestion automatique de la mémoire).

Toutes les sources sont disponibles sous licence MIT sur le GitHub dénommé ChakraCore, précise Microsoft dans un billet de blog. Il devient donc possible de contribuer au développement de ChakraCore ou bien de l’utiliser dans différents projets.

ChakraCore pourra ainsi être à la base de services Cloud ou bien exploité dans l’Internet des Objets (IoT) dans la mesure où il a été pensé et développé avec, comme leitmotiv, une très grande interopérabilité. A cet effet, il est nécessaire de l’utiliser avec Windows 7 SP1 (au minimum) et Visual Studio 2013 ou 2015 (avec C++ installé).

Mais, parallèlement aux éléments constitutifs de ce moteur JavaScript, Microsoft a publié sur GitHub la feuille de route de ChakraCore. Celle-ci prévoit qu’il sera rendu compatible avec d’autres plates-formes, à commencer par Linux. Dans cette optique, le compilateur JIT de Chakra a bien été séparé du reste de la contribution, ce qui facilitera le portage sur d’autres environnements. Microsoft invite également les développeurs à faire connaître les plates-formes sur lesquelles ils aimeraient exploiter ChakraCore et éventuellement à les aider pour effectuer le portage idoine.

Debogage et multi-langage au programme

Parmi les autres étapes de la feuille de route, il y a l’amélioration du débogage, avec des progrès à réaliser sur le Time Travel Debugging en particulier. Faire évoluer les standards du langage JavaScript grâce à ChakraCore est aussi une priorité, ce qui inclut le support avancé du langage ECMAScript 2015, ainsi que de ses futures moutures.

La trajectoire de Chakra commence en 2008, année durant laquelle il fut développé, avant de suivre celle du moteur JavaScript V8 de Google (utilisé dans Chrome) passé également en Open Source. Mais, Microsoft embrasse de très grandes ambitions pour ChakraCore, cette machine virtuelle que la société aimerait voir embarquer dans de nombreuses applications (relatives à l’IoT en particulier), selon ITespresso.fr.

Plus généralement, Microsoft se tourne de plus en plus fréquemment vers l’Open Source. En mars dernier, la firme dirigée par Satya Nadella avait libéré le code du compilateur MSBuild de Visual Studio. Elle avait émis le souhait de bâtir un format vidéo libre optimisé pour le Web de concert avec d’autres sociétés (Amazon, Cisco, Google, Intel, Microsoft, Mozilla et Netflix) regroupés au sein de l’Alliance for Open Media.

A lire aussi :

Chakra, le moteur JavaScript d’Edge et IE, passe en Open Source

Patch Tuesday : oraisons critiques pour Windows 8 et IE 8, 9, 10


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur