Le Power9 mettra l’accent sur Linux, Java et les bases de données

CloudComposantsPoste de travailServeurs
IBM Power 8 (c) IBM
6 64 Donnez votre avis

L’architecture Power ISA 3.0 d’IBM promet de larges avancées pour les futures puces Power. Arrivée partielle prévue en 2017, avec le Power9.

La Fondation OpenPower présente la dernière version de l’architecture Power. Une annonce faite début décembre par IBM, mais qui était passée quasi inaperçue.

L’architecture Power ISA 3.0 apportera de multiples nouveautés, comme un meilleur support du mode little-endian, des instructions vectorielles dédiées au traitement des chaînes de caractères, une accélération matérielle des opérations de ramasse-miettes (qui se montrera très utile pour les machines virtuelles), un support avancé des bases de données in-memory et d’autres éléments, comme l’accélération matérielle du support des arbres radix, au cœur de la gestion de la mémoire vive du noyau Linux.

Démarrage en 2017

L’architecture Power ISA 3.0 se veut le fer de lance d’IBM pour conquérir plus largement le monde des serveurs. Après un Power8 très solide, c’est le Power9 qui devrait être la star de Big Blue en 2017, avec l’inclusion de certains éléments issus de l’architecture Power ISA 3.0.

Cette puce se montrera ainsi plus efficace sous Linux, mais aussi pour les bases de données in-memory et les applications Java. Des secteurs tous très stratégiques pour l’analytique Big Data. Une finesse de gravure de 14 nm est également évoquée, ce qui laisse à penser que ce composant pourra être disponible avec plus de cœurs que le Power8 actuel.

À lire aussi :
L’OpenPower s’invite timidement chez les constructeurs HPC
IBM livre des serveurs Power + Linux tueurs de Xeon
Online livre une Dedibox Power8 IBM

Crédit photo : © IBM

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur