Le projet Intu d’IBM invite Watson sur les smartphones et l’IoT

AppsBusiness IntelligenceCloudData & StockageDéveloppeursDSIM2MMobilitéProjetsRéseauxSmartphones
3 92 Donnez votre avis

Après le sectoriel, l’informatique cognitive version IBM se lance à l’assaut des terminaux et objets connectés avec le projet Intu.

IBM continue le développement de son offre d’informatique cognitive, Watson, en lançant une plateforme, baptisée « projet Intu ». Elle a été conçue pour apporter du « cognitif intégré » à plusieurs types de dispositifs, allant des smartphones, aux drones, aux robots ou aux objets connectés dans le cadre de l’IoT.

Derrière l’aspect cognitif se cache des outils de machine learning. Avec le projet Intu, les développeurs vont avoir accès à diverses fonctions d’apprentissage automatique de Watson pour les intégrer dans les applications et sur un large éventail de terminaux. Ces derniers seront donc en mesure d’interagir plus naturellement avec les utilisateurs à travers une gamme d’émotions et de comportements, « rendant l’expérience plus immersive », promet Big Blue.

Conversation, langage et reconnaissance visuelle

La firme américaine précise que le projet Intu pourra aider les développeurs autour de trois axes : la conversation, le langage et la reconnaissance visuelle. L’objectif est d’apporter l’expertise de Watson à un dispositif  pour le faire interagir intelligemment  avec les utilisateurs. Et de donner l’exemple d’un robot capable de saluer quelqu’un dans un hôtel ou de renseigner un client dans un magasin. « IBM voit la technologie cognitive comme allant au-delà de l’interface technologique physique comme un smartphone ou un robot, pour se transformer en une interaction naturelle entre l’homme et la machine », constate Rob High, vice-président en charge de la technologie Watson chez IBM. Et d’ajouter : « Le projet Intu apporte aux utilisateurs des systèmes incarnés capables de raisonner, d’apprendre et d’interagir avec les humains pour créer une présence avec les gens qui s’en servent. » Ces avatars et terminaux cognitifs peuvent transformer des activités économiques comme la grande distribution, l’aide aux seniors ou la robotique industrielle.

IBM insiste bien sur le caractère agnostique. Les développeurs peuvent ainsi adapter les modules de la plateforme pour plusieurs systèmes d’exploitation allant de MacOS, Windows ou Linux. A noter que le projet Intu est disponible sur le cloud Watson, mais aussi sur GitHub.

A lire aussi :

IA : comment IBM Watson aide les conseillers clientèle du Crédit Mutuel

Cisco et IBM mettent du Watson dans leurs outils de collaboration
 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur